Publié par Sylvain Labbé le 19 août 2012 à 00h22

Beach Rugby Tour: "Comme Servat… mais en moins fort"

Actualités

A Trouville, les Basques de Sarako Izarra sont devenus champions de France 2012 de beach rugby. (crédit photo: D.LEFEBVRE/FFR).

Beach Rugby Tour: "Comme Servat… mais en moins fort"

Fort d’un succès populaire qui ne se dément pas, le Beach Rugby Tour s’est achevé cette semaine, à Trouville-sur-Mer, à l’occasion des grandes finales de cette édition. Un épilogue à la hauteur d’un grand cru 2012.

Le Beach Rugby Tour 2012 a trouvé son épilogue cette semaine sur la côte normande. Après 8 étapes, qui durant près d’un mois ont permis de sillonner les côtes françaises, de Bormes-les-Mimosas au Touquet, et d’enflammer les plages, c’est à Trouville-sur-Mer, sur une plage du Casino prise d’assaut, que le championnat de France de Beach a consacré ses nouveaux lauréats. Chez les filles, le Bouclier rejoint Pierrelatte, tombeur de Nantes au finish (2-1), tandis que chez les garçons, le trophée revient aux Basques de Sarako Izzara, vainqueurs de Suresnes au terme d’une finale d’exception.

"L’année dernière nous n’avions même pas réussi à être finaliste et là on est championne… Il n’y a pas de mot, c’est un titre national quand même", s’enthousiasmait la Montpelliéraine Marine De Nadai,capitaine de Pierrelatte et égalementinternationale de France Féminines. Dans un clan basque en fête, Jérémy Ravier, capitaine de Sarako Izarra, racontait toute sa fierté: "Pour nous, c’est vraiment une récompense pour notre travail depuis 4 ans. Chaque année on s’entraîne deux fois par semaine dès le printemps pour pouvoir être compétitif et au niveau des autres équipes participantes". 

Cette édition 2012, immense succès populaire, aura permis d’initier 3 000 jeunes aux joies du rugby, à l’image de Valentin (12 ans) sur la Baby Scrum (simulateur de mêlée): "Je ne savais pas qu’il fallait penser à tant de choses avant de rentrer dans une mêlée…le dos plat et pas bombé, faire des petits pas pour avancer. C’est drôle j’avais l’impression d’être William Servat… mais en moins fort".Rendez-vous en 2013 pour la 10e édition.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "L'effectif pour encaisser"

    "Cette blessure, c’est dur, surtout pour François (Trinh-Duc). Il était en pleine forme en ce moment, il...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...