Publié par Sylvain Labbe le 27 juin 2017 à 20h35

Quand Lomu voulait placer des explosifs dans le jardin de Chirac

Actualités

En 1995, c'est un Jonah Lomu très en colère qui débarquait en France pour la tournée d'automne des All Blacks...

Quand Lomu voulait placer des explosifs dans le jardin de Chirac

Dans un passionnant sujet qu’il consacre à Jonah Lomu, Midi Olympique révèle l’étonnante menace formulée par Jonah Lomu à l’encontre de l’ancien président de la République. 

Dix-sept mois après sa disparition à la suite d’un arrêt cardiaque, survenu à son domicile d’Auckland, "Big Jonah" continue d’entretenir sa légende. L’édition de lundi du bi-hebdomadaire Midi Olympique accorde ainsi un sujet aussi surprenant que passionnant au meilleur joueur de tous les temps. Qui permet, grâce aux confidences de certains proches de l’ancienne icône du rugby néo-zélandais, de découvrir certains aspects inédits de la personnalité de Lomu.

La femme de Jonah #Lomu revient sur le fabuleux parcours du joueur, mari et père https://t.co/FDngDp6YJf

— Midi Olympique (@midi_olympique) 27 juin 2017

En particulier sur l’engagement politique de l’incroyable ailier d’origine tongienne. Où l’on découvre un militant contre la dernière campagne d’essais nucléaires menée par l’Etat français dans le Pacifique. Nous sommes au milieu des années 1990 et Jacques-Chirac, le locataire de l’Elysée, suscite la polémique avec la relance du programme et donc la fin du moratoire que son prédécesseur François Mitterrand avait décrété quelques années plus tôt. Aux antipodes, l’émotion est grande à l’époque.

C’est dans ce contexte que Lomu et les All Blacks sont attendus pour une tournée en France à l’automne 1995 (*). Un an plus tôt, le XV de France a réussi l’exploit de remporter la série en Nouvelle-Zélande grâce à deux succès historiques (22-8, 23-20) – une autre époque… - et on devine la motivation toute trouvée pour les Kiwis et leur phénomène alors âgé de tout juste 20 ans. Pourtant, Lomu à l’époque n’avait pas hésité à s’adresser dans une lettre à Jacques Chirac en personne pour lui réclamer ni plus ni moins que l’arrêt des essais nucléaires. Dans un style plutôt osé, mais finalement assez fidèle à l’image du joueur sur le terrain: "Monsieur, j'ai bien failli boycotter cette tournée, mais me voici dans votre pays. Pour tout vous dire, je suis en grande forme et j'ai moi aussi très envie de placer quelques explosifs dans votre jardin…" Chirac, malgré cet avertissement et la mise au ban de la France n’avait pas cédé pour procéder à cette dernière campagne, après laquelle le passage à la simulation des essais permettra de calmer le jeu. Et Lomu avec.      
------------------------------------
(*) Les Bleus remporteront le premier test au Stadium de Toulouse (22-15), avant de s’incliner au Parc des Princes (12-37), où Lomu inscrira ce jour-là le 4e essai néo-zélandais.  

Réagissez