Publié par Sylvain Labbe le 19 août 2017 à 12h45

Sexe, mensonges et All Blacks

Actualités

Jerome Kaino, cadre des All Blacks, a pris part à la conquête des deux titres de champion du monde en 2011 et 2015.

Sexe, mensonges et All Blacks

A quelques heures du coup d’envoi du Four Nations face à l’Australie à Sydney, les doubles champions du monde néo-zélandais ont été rattrapés par un parfum de scandale…

Les Wallabies n’en demandaient pas tant. Les hommes de Michael Cheika, guère fringants après les tests de juin et une défaite à domicile notamment face à l’Ecosse, à l’image d’une fédération australienne financièrement exsangue, n’abordaient pas, c’est peu de le dire, en pleine confiance la nouvelle édition du Rugby Championship (ou Four Nations), qui s’ouvrait samedi, à Sydney (12 heures), par un choc face aux tout puissants All Blacks, tenants du titre et détenteurs de la Bledisloe Cup depuis… quinze ans (*) !

All Black Jerome Kaino sent home from Bledisloe Cup duty after affair with Aussie model uncovered @DailyTelegraphhttps://t.co/zlihuoKdDjpic.twitter.com/3FNcGJ66pi

— The Daily Telegraph (@dailytelegraph) 19 août 2017

Quoi de mieux dès lors qu’un bon scandale pour tenter de renverser le rapport de force. A quelques heures du coup d’envoi de cette première rencontre entre les doubles champions du monde et leurs rivaux, on apprenait que Jérôme Kaino (34 ans, 81 sélections), cadre emblématique des Blacks depuis plus de dix ans, avait dû rentrer précipitamment en Nouvelle-Zélande pour régler, selon la Fédération néo-zélandaise (NZRU), "une affaire extra-personnelle". La véritable raison ? Elle est extra-sportive, comme l’a révélé le Daily Telegraph, quotidien de Sydney, en soutenant que le flanker avait noué une relation extra-conjugale avec une mannequin australienne de 24 ans.

La Fédé néo-zélandaise complice ?

Un écart qui s’ajoute aux nouveaux éléments dévoilés en cours de semaine autour du demi de mêlée Aaron Smith (28 ans, 62 sélections) et l’affaire de sa relation sexuelle avec une jeune femme dans les toilettes d’un aéroport l’année dernière. "La NZRU ne peut pas commenter pour l'instant ce qui est une affaire personnelle dans les deux cas, mais nous compatissons avec tous ceux qui en sont affectés", s’est contenté de déclarer Steve Tew, le patron de la Fédération. "Nous prenons ces problèmes très au sérieux, et sommes conscients que ces affaires affectent des personnes avec des familles et des proches", a-t-il ajouté.

Un discours concerné et bienveillant qui en fait cacherait, selon le New Zealand Herald, une certaine connivence puisque la NZRU, comme l’encadrement des All Blacks, était au courant des agissements déplacés d’un Smith coutumier du fait… La Fédération a d’ailleurs dû se résoudre à rouvrir une enquête, après que la jeune femme ayant eu des relations avec le n°9 a soutenu que ce dernier lui avait offert une somme d’argent avec pour contrepartie la signature d’une déclaration sous serment dans laquelle elle assure ne pas avoir eu de rapport sexuel dans les fameuses toilettes de l’aéroport…
---------------------------------------
(*) Le trophée est remis en jeu chaque année entre les deux nations.  

Réagissez