Publié le 7 septembre 2017 à 11h18

Affaire Laporte: Les enquêteurs du ministère à Marcoussis

"La Fédération Française de Rugby (FFR) salue la décision avisée de Madame la Ministre Laura Flessel et tient à la disposition de l'Inspection générale de la jeunesse et des sports l'intégralité des documents, comptes rendus et actes des réunions visées par son enquête." La Fédération Française de rugby (FFR), et donc son président Bernard Laporte, n'ont pas attendu la visite ce jeudi, à Marcoussis, des enquêteurs du ministère des sports, chargés de faire la lumière sur la fameuse "affaire" qui n'en finit plus d'ébranler le rugby hexagonal, pour saluer cette initiative.  <div wibbitz="wbtz-static-embed" wibbitz-clip-id="bf937d88fefa941fbabec4039bd76819d" wibbitz-vdz-campaign="sports_main" wibbitz-autoplay="scroll" wibbitz-sticky="true" wibbitz-stickymobile="true" wibbitz-mute="true" wibbitz-next="auto" wibbitz-ads="mid"></div> <script>(function(d, s, id) { if (d.getElementById(id)) return; var js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = '//cdn4.wibbitz.com/static.js'; d.getElementsByTagName('body')[0].appendChild(js); }(document, 'script', 'wibbitz-static-embed'));</script> Laporte va ainsi devoir s'expliquer lors de cette audition au siège de la FFR. Seront également entendus plusieurs membres de son état-major. Les deux membres de l'Inspection générale de la Jeunesse et des Sports (IGJS) en charge de l'enquête ne possèdent pas de pouvoir judiciaire, mais peuvent en revanche exiger la remise de documents, ainsi que l'accès au matériel informatique susceptibles de les aider dans leur travail.   

Réagissez