Publié le 23 août 2012 à 14h04

Féd. 1: Albouy retrouve le sourire à Lavaur

Poussé vers la sortie à Castres, où il n'aura joué la saison dernière que quatre matches de Top 14 en tout et pour tout, Alexandre Albouy a choisi à 33 ans, comme il le dit dans La Dépêche du Midi, de "privilégier un projet familial et personnel en dehors du rugby" en rejoignant le club de Lavaur, qui évolue en Fédérale 1. "Mes attaches familiales sont dans le sud du Tarn, je vais être papa d'une petite fille dans quelques mois. Titulaire d'un DUT en génie chimique, je vais rentrer en formation pour mon projet professionnel. Le projet du club de Lavaur m'a séduit, souligne le demi de mêlée international. "Surpris par le niveau de la condition et de la préparation physique, qui n'ont rien à envier au club du Top 14", Albouy s'avoue surtout habité par une "grande humilité pour mes nouveaux coéquipiers qui ne s'entraînent peut-être que trois fois par semaine, mais avec de grosses séances et après leur journée de travail".

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Ça n’a pas de prix"

    "Du stade de France à l’accueil que Toulon nous a réservés, on n’est pas vraiment descendu de notre nuage."

  • "Les critiques sont normales"

    "C’est tristement la même histoire avec ces tournées d’été."

  • "Les premiers déçus"

    On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à...