Publié par Sylvain Labbe le 10 octobre 2012 à 22h30

A fond l'Europe (2)

Coupe d'Europe

Van Niekerk et Toulon sont de retour en Coupe d'Europe, mais cette fois affublé d'un statut d'épouvantail de la compétition.

A fond l'Europe (2)

Comme chaque année, à la veille de l'ouverture de la Coupe d'Europe, notre site vous propose une analyse poule par poule des forces en présence face aux sept clubs français qualifiés et des enjeux de cette nouvelle édition, qui reprend ses droits ce week-end. Une H Cup, 18e du nom, dont le Leinster, double tenant, rêve de disputer la finale le 18 mai prochain, à Dublin.

POULE 4 : Castres (FRA), Ulster (IRL), Northampton (ANG), Glasgow (ECO)

Ulster  - Castres (vendredi, en direct sur notre site dès 21h) ; Northampton - Glasgow (dimanche, 13h45) 

L'autre baroud de Labit et Travers

Si la finale de la dernière H Cup, où une équipe d'Ulster écrasée par le Leinster (42-14) n'a pas existé un seul instant, a prouvé le chemin qui restait à parcourir pour que les joueurs de Belfast reviennent concurrencer les deux géants du rugby irlandais, c'est un rival de très haut niveau qui se dresse devant les Castrais. Un CO où les choses ont désormais le mérite d'être claires après l'officialisation du départ des deux entraîneurs en fin de saison. Cette patate chaude évacuée, Labit et Travers n'ont plus en tête que leur balade en Ulster, programmée en ouverture : "Un vendredi soir, en Irlande, il y a mieux pour débuter...", préfère s'amuser le second, qui se garde bien de fixer un quelconque objectif : "On ne peut pas se permettre d'afficher les prétentions que peuvent avoir d'autres clubs, vous connaissez le budget du club, son effectif, avance l'entraîneur des avants. On a le championnat, puis vient derrière la Coupe d'Europe. On va essayer surtout d'y faire bonne figure." D'autant qu'à un vice-champion d'Europe sortant s'ajoute le précédent, Northampton, vieille connaissance, déjà croisée ces deux dernières saisons. Pour un bilan de trois défaites pour une seule victoire des Tarnais. Sans oublier Glasgow, séduisant troisième de Ligue Celte en ce début de saison.        

POULE 5 : Clermont (FRA), Leinster (IRL), Exeter (ANG), Llanelli (GAL)

Leinster - Exeter (samedi, 16h40) ; Clermont- Llanelli (samedi, 16h40)

Clermont : le danger est partout

Ils ne se quittent plus. Pour la quatrième année consécutive, les chemins de Clermont et du Leinster se croisent à nouveau. Presque six mois après la demi-finale perdue à Bordeaux (19-15) face à O'Driscoll et sa bande, l'ASM se frotte encore aux doubles champions d'Europe en titre en lice pour un quatrième sacre en cinq ans. Et d'autant plus motivés par la perspective d'une finale à jouer à... Dublin. Mais réduire cette poule à un nouveau duel de géants entre Français et Irlandais serait une grave erreur. Et le premier test à Marcel-Michelin, ce samedi face aux flèches galloises des Scarlets, les North, Davies et autre Priestland, s'annonce déjà décisif pour une défense clermontoise qui n'a pas livré toutes les garanties attendues en ce début de saison, même si les principaux intéressés repoussent ces critiques (lire : Fofana " Ça ne s'effacera pas"). "Maintenant, il y a tellement de talents à l'ASM, et n'oublions pas que vendredi, ils étaient encore leader du Top 14, prévient Delmas. On a tellement envie qu'ils soient meilleurs, qu'ils brillent à tous les niveaux que l'on attend plus de cette équipe." Qui devra aussi se méfier comme le lait sur le feu d'une équipe d'Exeter, emmenée par l'ancien Parisien Ignacio Mieres et qui n'en finit plus de surprendre outre Manche.

POULE 6 : Toulon (FRA), Montpellier (FRA), Sale (ANG), Cardiff (GAL)

Sale - Cardiff (dimanche, 13h45) ; Toulon - Montpellier (dimanche, en direct sur notre site dès 21h)

Toulon pour le doublé

Et si Toulon était avec le Leinster l'autre épouvantail de cette Coupe d'Europe ? La question est légitime tant les joueurs du président Boudjellal semblent évoluer au-dessus du lot sur le front du Top 14 depuis le début de la saison. Une maîtrise et une confiance sur lesquelles capitalise cet effectif peut-être sans égal sur le continent. Une armada dont bon nombre d'observateurs estiment qu'il est bâti pour viser le fameux doublé : "J'ai réellement l'impression que lorsqu'ils mettent une croix sur une rencontre, rien ne peut les empêcher de la remporter, souligne un Delmas admiratif. On voit bien la patte de Bernard (Laporte). Une défense de fer, des lancements réglés au millimètre près, de la discipline, de l'exigence..." Un cocktail qui paraît trop indigeste pour les Sharks de Sale et les Blues de Cardiff, deux formations à la peine dans leurs championnats respectifs, mais aussi pour l'autre club français de la poule, Montpellier, déjà invité, selon l'ancien coach de l'Usap, du Stade Français ou du BO, à une mission impossible dimanche, à Mayol. "Je ne vois pas non plus comment Toulon ne pourrait pas sortir de poule et jouer son quart à la maison, peut-être une demie à Mayol s'il a une main heureuse, et après... Enfin, je ne vois pas non plus comment Toulon ne pourrait pas faire le doublé cette saison. J'ai vu beaucoup d'équipes composées de très bons joueurs mal jouer, eux, ils ont les joueurs, et ils s'entendent tous sur le terrain... c'est un peu l'orchestre philharmonique de Toulon !"    

Lire aussi : Poule 1, 2 et 3 (Racing, Toulouse, Biarritz)

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "L'effectif pour encaisser"

    "Cette blessure, c’est dur, surtout pour François (Trinh-Duc). Il était en pleine forme en ce moment, il...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...