Publié par Sylvain Labbe le 14 octobre 2017 à 20h30

La Rochelle, déjà la classe européenne !

Coupe d'Europe

La joie des Rochelais sur le premier de leurs 4 essais, signé Hikairo Forbes, qui ouvrait le chemin d'une victoire historique pour les Maritimes.

La Rochelle, déjà la classe européenne !

Quelle sensation créée par le Stade Rochelais qui, pour son premier match en Champions Cup, va s’imposer (27-34) ce samedi, au Stoop de Twickenham, face aux Harlequins. Avec le bonus offensif en prime.   

"Les Anglais aussi ont la télé…" Patrice Collazo l’avait assuré avant le grand baptême du feu de son équipe de La Rochelle en Champions Cup, la grande Coupe d’Europe, s’en remettre à l’effet de surprise vis-à-vis de ses adversaires serait une grave erreur. Alors les Maritimes, après avoir subjugué le Top 14 la saison passée, ont préféré miser sur leur jeu. Pour ne pas se contenter d’être de simples figurants dans cette première campagne et, dès la première journée, signer ce samedi, au Stoop de Twickenham, face à des Harlequins, qui ne sont peut-être pas du calibre des Saracens, leurs voisins londoniens , mais ne sont pas non plus les premiers venus avec leurs trois titres en Challenge Européen (2001, 2004, 2011) pour s’incliner devant leur public (27-34). Et concéder, s’il vous plaît, le bonus offensif à leurs vainqueurs pour se contenter du seul bonus défensif.     

La joie du banc du @staderochelais après sa 1ère victoire en #ChampionsCup ! pic.twitter.com/7Jz6zLgfjE

— Champions Cup France (@ChampionsCup_FR) 14 octobre 2017

La Rochelle va mordre dans cette nouvelle compétition à pleines dents. Et passer, dans le sillage de ses leaders de jeu, auxquels il convient désormais d’ajouter l’Anglais Ryan Lamb, parfait faux-frère des « Quin’s » dans son nouveau rôle d’ouvreur et de buteur de l’ASR (4 sur 5), pas moins de quatre essais à son adversaire.  Hikairo Forbes, porté d’entrée par tout son pack en terre promise pour afficher la couleur (3e), avant que Geoffrey Doumayrou, autre recrue estivale (25e), et Dany Priso, à la conclusion d’un mouvement affolant de 100 mètres et 2’20’’ (30e), n’enfoncent le clou, malgré les réponse de Charlie Matthews (14e) et Joe Marchant (33e) sur des gestes de classe, signés Jamie Roberts et Mike Brown. Avec un score déjà en mains à la pause (17-24).

La suite, c’est un scénario parfait, ou presque, avec ce bonus offensif assuré dès la reprise grâce au doublé de Doumayrou sur une inspiration superbe de Lamb (44e). Et une seconde période aux allures de Fort Alamo, où la défense rochelaise, réduite à quatorze suite au carton jaune de Kévin Gourdon (55e), approche les cent plaquages (sur ces seules quarante dernières minutes !) et ne cède qu’une seule fois sur l’essai de Will Collier (61e). Les hommes de Collazo vont tenir le choc et, d’entrée de compétition, envoient un message à l’Europe entière avec ce résultat qui les propulse seuls en tête de la Poule 1 devant l’Ulster, leur prochain adversaire dimanche prochain, à Marcel-Deflandre (16h15).    

1er match de #ChampionsCup pour le @staderochelais : victoire et bonus offensif ! pic.twitter.com/a4vPNRJSmw

— Champions Cup France (@ChampionsCup_FR) 14 octobre 2017

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS