Publié par Sylvain Labbe le 24 octobre 2012 à 19h56

Tolofua retient son souffle

Coupe d'Europe

Christopher Tolofua risque une suspension pouvant aller, selon le règlement, de 4 à 52 semaines.

Tolofua retient son souffle

A seulement 18 ans, le jeune talonneur du Stade Toulousain et de l'équipe de France, Christopher Tolofua, sera dans ses petits souliers ce jeudi, à Dublin, à l'heure de comparaître devant les juges de l'ERC pour répondre d'un plaquage dangereux commis lors de la dernière victoire des champions de France à Trévise. Une probable suspension l'attend dans la capitale irlandaise. 

"Une première mi-temps qu'il faut l'offrir à l'arbitre, M. Hodges, qui a été excellent." Guy Novès n'est pas prêt d'oublier le coup de sifflet de l'arbitre gallois du match de Coupe d'Europe remporté par le Stade Toulousain à Trévise (33-21). Celui-là même qui, pour un plaquage jugé dangereux sur le joueur italien Fabio Semenzato a sanctionné d'un deuxième carton jaune, synonyme de carton rouge et d'exclusion définitive le week-end dernier, en Italie, le talonneur des champions de France, Christopher Tolofua, cité à comparaître ce jeudi, à Dublin devant la commission de discipline de l'ERC, l'organisateur des Coupes d'Europe. Si cette décision semble fondée, l'expulsion du joueur l'est beaucoup moins. Le premier carton jaune de Tolofua, plus que discutable suite à une mêlée largement favorable au pack toulousain, n'aurait jamais dû sortir de la poche de M. Hodges.

Aujourd'hui, le jeune international (18 ans, 2 sélections), sous la menace d'une suspension qui pourrait le priver de tout ou partie des test-matches de novembre pour lesquels Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France, l'a convoqué, fait l'objet d'une plainte pour inconduite, déposée par le Commissaire à la Citation de la rencontre, l'Anglais Buster White.

L'heure de Servat ?

Tolofua, qui répondra de cette accusation devant le Gallois Roger Morris, officier disciplinaire indépendant désigné pour juger la citation ainsi que la remise du carton rouge, risque une suspension pouvant aller, selon le règlement, de 4 à... 52 semaines, selon le niveau de gravité de l'action à déterminer.

La probable indisponibilité de Tolofua, en plus de le priver des prochaines échéances avec les Bleus, risque dans le même temps de refaire du poste de talonneur le talon d'Achille des Toulousains. Le Sud-Africain Gary Botha, rentré de Trévise touché à une cheville, William Servat, dont la présence est annoncée au sein des Barbarians qui affronteront le Japon au Havre, le 25 novembre, pourrait rechausser les crampons plus tôt que prévu. Même si l'option la plus probable fait de Yohan Montès un intérimaire plus que probable au talon, comme ce fut déjà le cas la saison dernière.  

Réagissez

Les blogs des joueurs