Publié par Sylvain Labbe le 21 octobre 2012 à 15h39

Toulon s'exporte aussi...

Coupe d'Europe

Steffon Armitage, auteur de l'unique essai de la victoire toulonnaise à Cardiff (14-22).

Toulon s'exporte aussi...

Irrésistibles en championnat, les Toulonnais ont prouvé ce dimanche, à Cardiff, qu'ils savaient aussi s'imposer sur la scène européenne en s'imposant (14-22) à l'Arms Park. Face aux Blues, le RCT aura eu besoin d'une mi-temps pour prendre la mesure de son adversaire et signer une sixième victoire en sept déplacements cette saison. Les Varois jouent bien sur les deux tableaux.

La performance donne le frisson. A l'exception d'un déplacement à Toulouse, sur lequel le staff toulonnais avait délibérément choisi de faire l'impasse, le RCT réussit l'incroyable parcours d'une formation capable de s'imposer lors de six de ses sept déplacements, toutes compétitions confondues. Une série rare, qui pose un peu plus encore la portée de ce début de saison des Varois qui, non content de mettre le Top 14 à leurs pieds, lancent leur campagne européenne sous les meilleurs auspices.

Une semaine après le carton infligé à Montpellier, qui a le malheur de côtoyer l'épouvantail dans la même poule de qualification, les Toulonnais, malgré un déficit d'expérience dans la reine des compétitions européennes, ont prouvé ce dimanche qu'ils savaient aussi imposer leur loi en H Cup. Une première période pour régler la mire et les Giteau, Botha, Michalak et autre Armitage ont su faire plier des Blues trop tendres pour espérer freiner le phénomène. Deux victoires et neuf points en deux matches : le bilan frise là aussi, comme en championnat, la perfection. Ce qui fut loin d'être le cas d'une première mi-temps jouée sans forcer son talent et qui fait dire que le potentiel est encore loin d'être totalement exploité... De quoi faire frémir un peu plus.       

Pris à froid...

L'excitation est grande au coup d'envoi, donné sous un soleil radieux, de savoir si l'armada toulonnaise, à ce point irrésistible sur le territoire national, et notamment en déplacement avec cinq victoires en six déplacements loin de Mayol, est aussi capable de s'exporter sur la scène européenne. A l'Arms Park, c'est Cardiff qui prend à froid le RCT surpris par l'essai de l'arrière international Leigh Halfpenny. On ne joue pas depuis deux minutes et les Varois n'ont même pas eu le temps de rentrer dans leur match qu'ils sont déjà derrière au score (5-0, 2e). Une mauvaise entrée en matière qui n'empêche pas les joueurs de Laporte de poser la main sur le ballon. Une possession qui permet de pousser les Blues à la faute et à Jonny Wilkinson d'entrer en scène. Deux premières pénalités (11e, 15e) pour donner l'avantage à sa formation (5-6).

Toulon, toujours aussi dur dans le défi physique, au point de laisser l'ancien Biarrot et Perpignanais Bourrust, et le centre Gavin Evans sur le flanc, a le contrôle du jeu, mais n'en fait pas bon usage. Trop d'imprécisions, de précipitation à travers ces nombreuses fautes de main et nettement moins de réalisme, celui qui fait des merveilles depuis plus de deux mois en Top 14, qui empêche les visiteurs de concrétiser au tableau d'affichage. Une première période comme un acte manqué que la pénalité de Halfpenny juste avant la pause, pour redonner l'avantage aux Gallois (8-6, 38e), ne fait qu'accentuer...

L'explication de texte de Laporte à la pause semble de nature à resserrer les boulons de la machine toulonnaise. Le duel de buteurs entre Halfpenny et Wilkinson non seulement tourne à l'avantage de l'Anglais, qui passe deux nouveaux coups de pied (42e, 56e) quand son homologue gallois ne passe qu'une tentative sur deux (62e), mais surtout Toulon, toujours sous la menace (11-12), réussit enfin le break. Sous la conduite d'un Frédéric Michalak, excellent dans l'impulsion du jeu, l'action du premier essai de la rencontre est impulsée par l'inévitable Matt Giteau. La prise de la ligne par l'Australien est décisive pour permettre à Steffon Armitage d'aplatir en force la réalisation que Wilkinson transforme (11-19, 65e). Un dernier échange de pénalités n'y changera rien (14-22) : Toulon marque aussi son territoire en Europe.   

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Besoin de tout le monde"

    Face au Leinster, on n'avait que la victoire et la qualification en tête.

  • Un peu juste pour Castres

    Ma blessure à la cuisse retarde ma reprise. C’est dommage car c’est une blessure un peu bête, qui aurait pu être évitée.

  • Rester dans les six premiers

    La défaite face au Munster ne nous a pas fait du bien, c’est une certitude mais on a gagné contre Brive et c’est le...