Publié par Laurent Duyck le 14 octobre 2012 à 17h52

Toulouse à l’anglaise

Coupe d'Europe

Louis Picamoles a fait mal aux Anglais par sa puissance. (Maxppp)

Toulouse à l’anglaise

Malgré la pluie qui a fait le jeu de Leicester, le Stade Toulousain, revanchard après son élimination sans gloire la saison dernière au stade des quarts de finale, a ouvert sa campagne européenne, dimanche au Stadium, par une victoire pleine de maîtrise face aux Tigers (23-9). De bon augure avant de se rendre le week-end prochain sur la pelouse de Trévise.

Pour un peu, on se serait cru à Welford Road... Non content de se frotter à une équipe anglaise pour la cinquième fois consécutive en ouverture de sa campagne européenne, le Stade Toulousain a dû composer dimanche au Stadium avec une pluie typiquement britannique, s'obligeant à réduire la voilure pour revenir aux bases de ce jeu : conquête et occupation du terrain. Un pragmatisme dont Leicester aurait pu s'accommoder. Mais, comme Bath en 2008 (18-16), Sale en 2009 (36-17), les Wasps en 2010 (18-16) et enfin Gloucester la saison dernière (21-17), les Tigers ont fini par subir la domination du quadruple vainqueur de la compétition (1996, 2003, 2005, 2010), bien décidé à effacer son élimination la saison dernière en quart de finale par Edimbourg.

Une victoire longue à se dessiner, les hommes de Guy Novès, animés par des intentions ambitieuses, à l'image de cette percée initiale de Picamoles, ayant du mal à accepter le défi anglais en première période. Sans un sacrifice de Huget après un coup de pied de dégagement raté par Poitrenaud, Flood aurait ainsi pu rapidement doucher l'enthousiasme toulousain (8e). A défaut d'inscrire le premier essai du match, l'ouvreur anglais se contentera de convertir la domination anglaise tant en mêlée fermée que dans les rucks avec trois pénalités (15e, 23e, 35e), contre deux à son homologue toulousain, le Néo-Zélandais McAlister (18e, 27e).

Fickou en filou

Le match prend même une tournure inquiétante pour le Stade Toulousain avec le carton jaune écopé par Steenkamp pour un croc-en-jambe involontaire sur Hamilton (29e). Jusqu'à ce que Fickou, pour sa première sortie en H Cup à seulement 18 ans, ne sorte de sa boîte... Sur un ballon perdu par les Tigers, l'ancien Toulonnais, qui a su se faire une place en ce début de saison au sein de la très concurrentielle ligne de trois-quarts toulousaine, récupère l'ovale, tape à suivre pour lui-même avant de profiter d'un rebond favorable pour s'envoler en terre promise (38e). Un essai opportuniste qui permet au club de la Ville Rose de basculer en tête à la pause (11-9).

"L'essai de Gaël a bien débloqué la situation", appréciera après coup Dusautoir sur France 2. Car cet avantage ne fera effectivement qu'enfler au retour des vestiaires, les Toulousains, sérieux et appliqués, imposant enfin leur domination dans le combat, pour permettre à McAlister d'enfiler les pénalités comme les perles (48e, 55e, 58e, 62e). Une victoire pleine de maîtrise (23-9) au terme d'un match "très dur, très intense", selon Fickou, le héros du jour. "Ça tapait fort, c'était difficile de faire reculer l'adversaire", résumera-t-il. "Ce n'était pas un match très facile à jouer, confirmera son capitaine, qui en a pourtant vu d'autres. "Mais on est très heureux de l'avoir emporté, surtout que Leicester repart sans bonus." Un moindre mal à défaut d'avoir pris de son côté le bonus offensif. Mais ce n'est peut-être que partie remise alors que le Stade Toulousain se rend le week-end prochain sur la pelouse de Trévise, l'équipe supposée la plus faible de la poule 2.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Encore tout gagner"

    "Bénéficier d’une véritable intersaison, comme ça a été mon cas cet été pour la première fois depuis plusieurs...

  • "Plutôt positif"

    Des nouvelles de Fulgences Ouedraogo, après trois journées de Top 14. 

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...