Publié par Benoît Conta le 13 octobre 2012 à 21h28

Trop court le BO

Coupe d'Europe

Ngwenya n'a pas trouvé l'ouverture. (Maxppp)

Trop court le BO

Si Biarritz a tenu le choc durant une période, il s'est finalement largement incliné, samedi, face aux Harlequins, dans le cadre de la première journée de la Coupe d'Europe (40-13). En encaissant quatre essais, dont trois en seconde période, les Biarrots laissent en plus son adversaire londonien prendre le bonus offensif, et du même coup une belle option sur le quart de finale.

Sur une série de quatre défaites de rang en Top 14, Biarritz n'a pas réussi à inverser la tendance pour ses débuts en Coupe d'Europe, samedi. Il faut dire que l'entrée proposée à des Basques en quête de confiance semblait bien indigeste, en la personne du principal morceau de la poule 3, les Harlequins, deuxièmes de Premiership. Et le Stoop, si accueillant la saison passée lors de la finale du Challenge européen, n'a cette fois pas souri aux hommes de Jack Isaac, avec une lourde défaite (40-13). Et dans cette H Cup au sein de laquelle il faut décrocher sa place en quart de finale en seulement six matches, avoir laissé le bonus offensif aux Londoniens peut s'avérer d'ores et déjà fatal.

Pourtant, les partenaires de Fabien Barcella ont résisté durant 40 minutes. Face à l'attaque de feu des Harlequins, Biarritz a en effet longtemps opposé une défense de fer, une conquête solide, et un jeu au pied d'occupation malin. Ainsi, si Care inscrit un essai rapide après une touche (7-0, 7e), Heguy conclut en puissance l'une des premières incursions de son équipe dans le camp adverse (10-10, 20e). Résultat, à la pause, le BO regarde son adversaire les yeux dans les yeux, et semble à même de le faire durant toute la durée du match...

Un voeu pieu au final, puisque les Biarrots n'inscriront plus un seul point. A force de défendre, les digues lâchent une première fois sur un essai de Buchanan, après une séance de pick and go (20-13, 45e). C'est ensuite Turner-Hall qui résiste au retour d'Heguy, pour mettre les Basques KO (33-13, 68e), avant que Stegmann ne décroche le bonus offensif, à la sirène (40-13, 80e). Le coup est rude, et pour Biarritz, déjà en difficultés en championnat, il faudra vite se relever. La semaine prochaine, l'erreur sera interdite lors de la réception des Zebres.

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS

Les blogs des joueurs

  • "Ça n’a pas de prix"

    "Du stade de France à l’accueil que Toulon nous a réservés, on n’est pas vraiment descendu de notre nuage."

  • "Les critiques sont normales"

    "C’est tristement la même histoire avec ces tournées d’été."

  • "Les premiers déçus"

    On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à...