Publié par Rémy Souza le 6 octobre 2012 à 18h56

Invincibles Blacks

International

Aaron Smith a marqué le deuxième essai néo-zélandais en Afrique du Sud.

Invincibles Blacks

La Nouvelle-Zélande a terminé son Four Nations par une victoire, la sixième en six sorties, décrochée samedi en Afrique du Sud (32-16), une semaine après s'être adjugée la compétition grâce à un récital en Argentine. Les champions du monde, bousculés dans le premier acte, ont fait craquer des Boks dépassés après le repos pour asseoir leur domination sur l'hémisphère sud.

L'engouement du National Stadium de Soweto n'aura pas suffi. C'est que l'espoir a habité les nombreux Sud-Africains ayant fait le déplacement dans le célèbre township de Johannesburg ce samedi, jour de réception de l'ogre néo-zélandais pour la dernière sortie des deux équipes dans ce Four Nations 2012, le premier de l'histoire. Car les Springboks, portés par un bouillant public et revanchards après un match aller perdu (22-11) en septembre, ont d'abord fait ce qu'il fallait pour embêter des champions du monde on ne peut plus concernés malgré une victoire finale dans la compétition assurée en Argentine le week-end dernier.

Ce duel entre les deux dernières équipes sacrées à l'échelle planétaire est donc pris par le bon bout par les locaux, qui ne mettent que treize minutes à trouver la faille dans la défense néo-zélandaise. A la sortie d'une touche, Willem Alberts perfore avant que Jean de Villiers, avec de la réussite, ne parvienne à contrôler le ballon puis à l'offrir à Bryan Habana, qui fait parler sa vitesse pour inscrire le premier essai, son 47e personnel sous la tunique verte. Ajoutez à cela une pénalité de Goosen et l'Afrique du Sud mène 10-0 après 21 minutes de jeu.

Les Boks perdent encore pied...

L'entame des Boks est presque trop belle pour être vraie. Attendue, la réaction des protégés de Steve Hansen ne tarde pas et il leur faut sept petites minutes pour renverser leurs hôtes. Trouvé sur le côté gauche, Sam Whitelock use de la force pour atteindre la terre promise et réduire l'écart (10-5, 26e), avant qu'Aaron Smith ne profite de l'excellent travail de Hosea Gear pour aplatir au pied des perches, Dan Carter se chargeant de transformer pour permettre aux Blacks de prendre les commandes (10-12, 33e). Entre alors en scène un protagoniste inattendu, Elton Jantjies, qui sort du banc pour passer deux pénalités synonymes d'avantage pour les Sud-Africains à la pause (16-12).

Mais voilà, la machine néo-zélandaise se met en route dès le coup d'envoi du deuxième acte, moment choisi par Brodie Retallick pour chiper le ballon à la réception du coup de pied de Carter. Une séquence conclue en apothéose par Ma'a Nonu, qui file à l'essai (16-19, 41e). Ressurgissent alors les fantômes du match aller pour les Boks, qui laissent filer des points en multipliant les échecs au pied, Jantjies ratant la cible (47e) avant que le poteau ne s'en mêle (50e). Les Boks ont laissé passer leur chance, car derrière, les champions du monde se montrent impitoyables. Conrad Smith enfonce le clou (16-26, 52e) et Carter porte son total sur la scène internationale à 1342 points en ajoutant un drop (64e) et une pénalité (73e). Et les Blacks, forts de ce succès bonifié, de remporter haut la main ce premier Four Nations...

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Besoin de tout le monde"

    Face au Leinster, on n'avait que la victoire et la qualification en tête.

  • Un peu juste pour Castres

    Ma blessure à la cuisse retarde ma reprise. C’est dommage car c’est une blessure un peu bête, qui aurait pu être évitée.

  • Rester dans les six premiers

    La défaite face au Munster ne nous a pas fait du bien, c’est une certitude mais on a gagné contre Brive et c’est le...