Publié par Christophe Bruyère le 29 septembre 2012 à 19h40

L’Afrique du Sud a entretenu l'espoir

International

Bryan Habana a inscrit trois essais pour les Springboks.

L’Afrique du Sud a entretenu l'espoir

L'Afrique du Sud a surclassé l'Australie (31-8), samedi à Pretoria lors de la 5e journée du Four Nations, avec à la clé cinq essais de Kirchner (22e), Habana (29e, 61e et 79e) et Louw (54e) contre un seul inscrit par Harris (66e). Grâce à ce succès, et au point de bonus offensif, les Springboks remontent à la deuxième position à quatre points de la Nouvelle-Zélande et entretiennent l'espoir du titre. Un retour annihilé dès la soirée en raison du large succès des Blacks en Argentine (54-15).

L'Afrique du Sud a maintenu le suspense. Même si l'hégémonie de la Nouvelle-Zélande n'est plus à contester depuis le début de ce premier Four Nations de l'histoire (4 matches pour autant de succès), les Springboks ont été les seuls à rêver de doubler les champions du monde en titre sur la ligne. Sortis vainqueurs du duel des poursuivants contre l'Australie (31-8), samedi à Pretoria, ils se replacent, grâce au point du bonus offensif obtenu, à quatre unités des All Blacks. Grâce à ce succès, l'Afrique du Sud espère s'offrir une finale de luxe contre les actuels leaders du tournoi, samedi prochain à Soweto devant son public. "Espérer" seulement, car les coéquipiers de Dan Carter peuvent ruiner ses derniers espoirs s'ils s'imposent en Argentine samedi soir. Un succès synonyme de sacre avant l'heure.... et acquis dans la nuit à la faveur d'un large succès (54-15).

Une chose est sûre, les Springboks ont rempli leur part du contrat et écartent définitivement les Australiens de la course au sacre. Les joueurs de Heyneke Meyer ont fait preuve d'une belle réaction d'orgueil, eux qui sont critiqués, à juste titre, pour leurs prestations placides depuis le début du tournoi. Preuve en est de l'absence de Morné Steyn, écarté pour son manque de performance au poste d'ouvreur. Et même si son remplaçant Johan Goosen (20 ans) n'a pas fêté sa première titularisation de la meilleure des manières (0/2 au pied), les Sud-Africains ont retrouvé la recette qui fait leur succès : un pack d'avant dominateur et des ailiers efficaces. Le premier essai ponctué par Zane Kirchner en est le parfait exemple (22e) avant que Ruan Pienaar ne mette Bryan Habana sur orbite (14-0, 30e).

En face, l'Australie, qui a pourtant réalisé 20 bonnes premières minutes, n'a pas livré la concurrence escomptée. Une entame en trompe l'oeil tant les Wallabies ont été surclassés dans tous les registres du jeu. L'épisode Quade Cooper, qui s'est mis à l'écart du groupe dénonçant l'ambiance dans l'équipe, a certainement pesé. A 14, après le carton jaune reçu par James Slipper, ils ont encaissé trois nouveaux essais par Louw (54e) et Habana (61e et 79e). La réduction du score de Harris (66e) parait bien anecdotique. Les joueurs de Robbie Deans se sont heurtés à une défense bien en place. A l'ouverture, Kurtley Beale n'a pas pesé bien lourd dans un XV en pleine déroute. Il ne reste plus qu'un match aux Australiens, contre l'Argentine, pour tenter d'éteindre la crise qui couve. Dans le même temps, l'Afrique du Sud accueillera donc la Nouvelle-Zélande pour un duel entre les deux meilleures équipes de ce Four Nations.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Ça n’a pas de prix"

    "Du stade de France à l’accueil que Toulon nous a réservés, on n’est pas vraiment descendu de notre nuage."

  • "Bâtir des fondations solides"

    "Même si le rugby est ma passion, la coupure aura été courte."

  • "Les premiers déçus"

    On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à...