Publié par Guillaume Bardou le 30 septembre 2012 à 09h25

Les Blacks étaient trop "Four"

International

Cory Jane a inscrit trois essais face aux Argentins.

Les Blacks étaient trop "Four"

La Nouvelle-Zélande a remporté dans la nuit de samedi à dimanche le premier Four Nations de l'histoire. Les champions du monde ont nettement dominé l'Argentine (54-15) à La Plata pour s'assurer la victoire finale avant même la dernière journée où ils défieront l'Afrique du Sud. Les Blacks rentrent un peu plus dans l'histoire et la quête de records n'est pas encore terminée...

Et de cinq pour gagner quatre qui ne font plus que deux ! Avec les Blacks, il y a de quoi se perdre en arithmétique. Les Néo-Zélandais affolent les compteurs et empilent les titres. Après le Graal mondial conquis il y a moins d'un an contre le XV de France pour enfin soulever la coupe Webb-Ellis après 24 ans d'attente, le XV à la fougère a remporté dans la nuit de samedi à dimanche le premier Four Nations de l'histoire avec un cinquième succès consécutif. Comme un symbole, les hommes de Steve Hansen ont été conquérir ce trophée sur les terres du nouvel entrant argentin. Sur la pelouse de La Plata, il faut bien noter qu'il n y a pas eu photo entre les deux équipes. Certes, l'Argentine a ouvert la marque mais elle a ensuite subi un véritable raz de marée conclu par sept essais des Blacks et un score de 54 à 15.

Le héros du soir se nomme Cory Jane. L'ailier des Hurricanes y est allé de son triplé pour asseoir le triomphe néo-zélandais déjà fort des essais du centre Ma'a Nonu, du demi de mêlée Aaron Smith et de son compère ailier Julian Savea auteur lui d'un doublé. Avec cette cinquième victoire en autant de rencontres, les Blacks s'évitent un dernier match décisif face à l'Afrique du Sud à Soweto, les Springboks ayant vainement tenté de relancer le suspense avec un succès face à l'Australie (31-8). Inutile donc face à la maestria néo-zélandaise.

A deux victoires du record de 1970

Les joueurs de Hansen sont un peu plus près des étoiles. Et des légendes. Avec ce quinzième succès consécutif, les Blacks de 2012 ne sont plus qu'à deux victoires de leurs homologues entre 1965 et 1970. "Les records reflètent davantage ce que vous avez accompli que ce que vous devez encore réaliser, a nuancé à ce sujet Hansen, plus attaché à la manière avec laquelle ses troupes ont remporté le tournoi. Nous voulions remporter ce tournoi dès le premier jour, et y arriver si vite montre à quel point les gars ont travaillé durement et à quel point ils ont bien joué. La manière dont nous l'avons fait a été très satisfaisante.C'était l'une de nos meilleures performances de la saison". A point nommé pour accrocher ce premier Four Nations de l'histoire. Tout donc pour écrire un nouveau chapitre au livre d'or des Blacks.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Besoin de tout le monde"

    Face au Leinster, on n'avait que la victoire et la qualification en tête.

  • Un peu juste pour Castres

    Ma blessure à la cuisse retarde ma reprise. C’est dommage car c’est une blessure un peu bête, qui aurait pu être évitée.

  • Rester dans les six premiers

    La défaite face au Munster ne nous a pas fait du bien, c’est une certitude mais on a gagné contre Brive et c’est le...