Publié par Alban Lagoutte le 1 juillet 2017 à 12h40

Les Blacks sont tombés !

International

Lions britanniques-All Blacks

Les Blacks sont tombés !

Les Lions britanniques et irlandais ont réussi un véritable coup de force ce samedi, à Wellington, lors du deuxième test-match entre les deux formations. Les Néo-Zélandais sont tombés (21-24) pour la première fois à domicile depuis 2009.

Le 24 juin dernier, à l'Eden Park d'Auckland, le résultat avait été net et sans bavure. Le premier test-match entre la Nouvelle-Zélande et les Lions britanniques et irlandais avaient, comme attendu, tourné en faveur des champions du monde en titre (30-15). C'est notamment en seconde période que les partenaires d'Owen Farrell avait cédé face aux assauts adverses. Alors ce samedi, pour les retrouvailles sur la pelouse du Westpac stadium de Wellington, il fallait plutôt s'attendre à un scénario similaire.

Mais les visiteurs ont cette fois haussé leur niveau de jeu et leur seuil de résistance, allant même jusqu'à pousser l'affront au point d'empocher un succès pour le moins inattendu (21-24). Dans le microcosme du ballon ovale, le coup de tonnerre est retentissant puisque les All Blaks n'avaient plus perdu sur leurs terres depuis 2009 ! C'est dire à quel point les Lions peuvent savourer cet authentique exploit. Outre le résultat, la manière est également à retenir puisque la Nouvelle-Zélande a concédé deux essais sans jamais parvenir à en inscrire un seul, capitalisant uniquement sur des pénalités.

Autrement dit, jamais le fameux jeu en mouvement des champions du monde en titre ne s'est mis en place sous les trombes d'eau déversées par le ciel de Wellington. Et forcément, à quatorze contre quinze, la tâche était bien plus complexe. Car dès la 25e minute, les Blacks ont été privés de Sonny Bill Williams, coupable d'un sévère coup d'épaule dans le visage d'Anthony Watson. Là aussi, une première pour les NZ, qui n'avaient plus écopé du moindre carton rouge depuis... 1967 ! Le dernier test-match, programmé samedi prochain à Auckland, s'annonce encore plus alléchant...

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS