Publié par Michael Balcaen le 8 juillet 2017 à 11h54

Les Lions tiennent tête aux Blacks 

International

Beauden Barrett est coincé par les Lions britanniques. (Reuters)

Les Lions tiennent tête aux Blacks 

Un véritable exploit. Alors que tout un pays attendait une revanche des Blacks, les Lions britanniques ont obtenu le match nul samedi à Auckland au terme d’une rencontre de toute beauté (15-15). Une égalité parfaite dans cette série.

Une fin de match complètement folle. A l’image de cette série des Lions britanniques en Nouvelle-Zélande. Dans leur antre de l’Eden Park d’Auckland, les Blacks, invaincus dans ce stade depuis 1994, espéraient bien faire mordre la poussière à des Lions qui avaient osé leur damer le pion à Wellington (21-24). Un match marqué par une intensité gigantesque, des intentions de jeu, des essais… mais pas de vainqueur. 

Les doubles champions du monde en titre avaient pourtant débuté pied au plancher avec un premier essai somptueux : une passe au pied du Beauden Barrett, une remise intelligente de son frère Jordie Barrett et un essai en coin de Laumape (5-0, 15e). L’ouvreur des Blacks, qui avait manqué une pénalité plein axe, transforme (7-0). A ce moment du match, la Nouvelle-Zélande domine les débats face à des Lions qui existent (déjà) grâce au jeu au pied de Farrell (7-6, 32e). Les Blacks, eux, ajoutent un deuxième essai superbe. Un lancement de jeu parfait, du mouvement, une passe après contact de Laumape, et Jordie Barrett à la finition (12-6, 37e).

A fitting finale to an amazing Test series @AllBlacks.
A huge thanks to all fans at home & abroad for your incredible support #LionsNZ2017pic.twitter.com/kjKrTluu9y

— British&Irish Lions (@lionsofficial) 8 juillet 2017

Un écart qui aurait pu être plus significatif avec davantage de réussite dans les tentatives au pied de Beauden Barrett, pourtant si précieux dans le jeu… Cela va permettre aux Lions d’en profiter grâce à la botte de Farrell. A la reprise, le centre fait encore parler son coup de pied de mammouth (12-9 puis 12-12, 60e). Et si Barrett redonne l’avantage aux siens, c’est Farrell qui se distingue en égalisant d’une pénalité proche de la ligne médiane, en totale maîtrise (15-15, 78e).

Un match plié ? Pas tout à fait. Car sur le renvoi, Owens récupère la balle en position de hors-jeu. Romain Poite, l’arbitre français de la rencontre, donne pénalité pour les Blacks avant de se raviser après utilisation de la vidéo. Il donne finalement une mêlée introduction Nouvelle-Zélande qui ne donnera rien, mais fera beaucoup parler… 

Réagissez