Publié par Sylvain Labbe le 26 septembre 2012 à 11h30

Top 14, et si Carter revenait...

International

Aussi courte fut son expérience catalane, Dan Carter a laissé un souvenir impérissable du côté d'Aimé-Giral et de Perpignan.

Top 14, et si Carter revenait...

Alors que son coéquipier et capitaine chez les All Blacks, Richie McCaw, fait lui le choix d'une pause pour mieux durer jusqu'à la Coupe du monde 2015, Dan Carter, dans un entretien accordé au Figaro, laisse entendre qu'il pourrait revenir faire les beaux jours du Top 14, trois ans après sa pige mémorable à Perpignan.

"Nous, un club de milliardaires, le seul que l'on regardera, c'est Dan Cartier, mais Dan Carter ne nous intéresse pas." A l'énoncé des propos de Dan Carter, évoquant l'hypothèse d'un possible retour en Europe et dans le Top 14, Mourad Boudjellal oppose une fin de non-recevoir dont lui seul a le secret.

Pourtant, la perspective de revoir l'ouvreur des All Blacks revenir faire les beaux jours d'un club du championnat de France, trois ans après sa pige mémorable sous les couleurs de l'Usap, retrouve un crédit évident suite aux déclarations de Carter lui-même.  

McCaw fait une pause, pas Carter

Je n'ai pas encore entamé cette réflexion. Je prendrai une décision en fin d'année.

Dan Carter (ouvreur des All Blacks, champion du monde)

Dans un entretien accordé au Figaro, Dan Carter, en passe de remporter samedi, à Tucuman, en Argentine, face aux Pumas, le premier Four Nations de l'histoire avec les All Blacks, avoue s'interroger sur l'opportunité d'un retour en Europe, même si la question de son avenir n'est pas encore à l'ordre du jour : "Je n'ai pas encore entamé cette réflexion. Je prendrai une décision en fin d'année."

Alors que Richie McCaw, son coéquipier sous le maillot des champions du monde, vient d'activer une clause de son contrat lui permettant de bénéficier de six mois de repos, l'ouvreur néo-zélandais, de presque deux ans son cadet, n'a lui pas l'intention de s'éloigner du terrain et laisse clairement entendre qu'il pourrait revenir évoluer au sein du Top 14 : "J'ai adoré le temps passé à Perpignan, et je n'ai jamais mis une croix définitive sur un retour en France, précise-t-il. Pour le moment, je prends énormément de plaisir à jouer en Nouvelle-Zélande (sous le maillot des Crusaders), mais il y a toujours la place pour un nouveau défi. À Perpignan ou ailleurs. Je laisse la porte ouverte à toutes les propositions..." Un appel du pied qui, à n'en pas douter, ne restera pas lettre morte au sein des plus grosses écuries de l'élite.  

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Encore tout gagner"

    "Bénéficier d’une véritable intersaison, comme ça a été mon cas cet été pour la première fois depuis plusieurs...

  • "Bâtir des fondations solides"

    "Même si le rugby est ma passion, la coupure aura été courte."

  • "Tout le monde s’envoie"

    On a pu couper un mois depuis la tournée. Un mois de vacances, ça fait du bien.