Publié par Be. C. le 25 août 2012 à 11h24

Trop forts, ces Blacks !

International

Daniel Carter et les Blacks n'ont pas été inquiétés. (Reuters)

Trop forts, ces Blacks !

Déjà vainqueur du match aller, la Nouvelle-Zélande a corrigé l'Australie (22-0), samedi à l'Eden Park, pour le compte de la 2e journée du Four Nations. Jamais inquiétés par de pâles Wallabies, les All-Blacks ont inscrit un essai par Israel Dagg, tandis que Dan Carter a inscrit 17 points au pied. Pour la 10e année de suite, les Néo-Zélandais empochent la Bledisloe Cup.

Et de dix ! Pour la dixième année consécutive, la Bledisloe Cup sera néo-zélandaise. Propriétaires de ce trophée mis en jeu lors des rencontres entre la Nouvelle-Zélande et l'Australie depuis 2003, les All-Blacks n'ont pas eu grand mal à le conserver, samedi, à Auckland. Une semaine après son succès à Sydney (27-19), la troupe de Daniel Carter, auteur de 17 points, a corrigé les Wallabies à l'Eden Park (22-0). Un succès net et sans bavure comptant pour la deuxième journée du Four Nations.

Et l'écart aurait pu être plus grand... A la pause, les Blacks ne mènent effectivement que 9-0, suite à trois pénalités signées de leur numéro 10 alors qu'on y a vu que du noir. Les Wallabies ont tenté d'aller au large, ont essayé de faire jouer leur impact physique, puis se sont résignés à jouer au pied. En face, le mur défensif était bien trop dense pour espérer quoique ce soit. Offensivement en revanche, les hommes de Steve Hansen sont encore un poil brouillons.

Un manque d'efficacité qui n'est plus d'actualité au retour des vestiaires. Avec un Sonny Bill Williams une nouvelle fois impressionnant pour son dernier match avant un exil lucratif au Japon, les Blacks trouvent finalement la faille par l'intermédiaire d'Israel Dagg (19-0, 46e). La messe est dite. Et si les Néo-Zélandais gâchent encore de belles occasions, l'Australie, elle, n'existe plus, dominée à chaque impact. La vague de critiques qui s'annonce pour Robbie Deans devrait être terrible. La réception de l'Afrique du Sud, dans quinze jours, sera elle cruciale...

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Ça n’a pas de prix"

    "Du stade de France à l’accueil que Toulon nous a réservés, on n’est pas vraiment descendu de notre nuage."

  • "Les critiques sont normales"

    "C’est tristement la même histoire avec ces tournées d’été."

  • "Les premiers déçus"

    On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à...