Publié le 19 août 2012 à 11h16

Afr. du Sud: Bismarck du Plessis, c'est grave !

Sale après-midi samedi au Cap pour les frères Du Plessis, qui composaient la première ligne des Springboks opposés à l'Argentine en ouverture du Four Nations (27-6). Alors que le pilier Jeannie était contraint de quitter ses coéquipiers à la demi-heure de jeu, c'est surtout Bismarck, le cadet, dont l'état inquiète le plus à l'issue de ce match. Et pour cause, alors qu'il endossait enfin un statut de titulaire après des années passées dans l'ombre de John Smit, le talon des Sharks, gravement touché à un genou, ne rejouera probablement de l'année selon le sélectionneur des Boks Heyneke Meyer cité par iafrica.com: "Je n'aime pas parler avant l'évaluation des médecins, mais je crois que Bismarck va presque sûrement manquer le reste de l'année, a constaté le technicien. Il a été passer un scanner et il pourrait avoir des ligaments déchirés." Son indisponibilité, qui s'ajoute à celles de Spies, Oosthuizen et Ralepelle, pourrait aller de 7 à 8 mois.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Ça n’a pas de prix"

    "Du stade de France à l’accueil que Toulon nous a réservés, on n’est pas vraiment descendu de notre nuage."

  • "Les critiques sont normales"

    "C’est tristement la même histoire avec ces tournées d’été."

  • "Les premiers déçus"

    On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à...