Publié le 6 août 2012 à 12h22

Lions: Spencer viré comme un mal-propre

Avec la fin du Super 15 tombent les têtes au sein des staffs sur la sellette. A l'image de la province sud-africaine des Lions qui a choisi de se séparer de Carlos Spencer en charge des lignes arrières. Une décision à laquelle l'ancien ouvreur des All Blacks, à l'évidence, ne s'attendait pas: "Il y a quelques semaines, on m'a dit dans les yeux que je n'avais pas de souci à me faire pour mon emploi, explique-t-il, cité par plusieurs médias sud-africains. Et la semaine dernière, j'ai reçu un simple e-mail pour m'annoncer la nouvelle. J'accepte d'être viré, mais la manière me laisse un goût amer dans la bouche". Paradoxe de l'histoire, John Mitchell, que l'on disait pourtant en danger, est reconduit dans ses fonctions d'entraîneur en chef. IL sera secondé par Johan Ackermann, qui succède à Spencer.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "Surtout ne pas se disperser"

    "C’est une passe difficile pour Montpellier avec ces quatre défaites consécutives, toutes compétitions...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...