Publié le 18 octobre 2017 à 11h44

Lions: Ecœuré, Gatland jette l'éponge

Warren Gatland, s'il reste le meilleur défenseur des intérêts du rugby gallois, dont il redevient le sélectionneur, n'a en revanche plus le goût, ni l'énergie d'assumer son rôle de manager des Lions britanniques et irlandais, qu'il aura tenu pour la seconde et donc dernière fois lors de la dernière tournée en Nouvelle-Zélande cet été. Avec à la clé, 4 ans après la série remportée en Australie (2 tests gagnés sur 3), une nouvelle performance de choix puisque les Lions ont tenu en échec les All Blacks, doubles champions du monde (1 test gagné, 1 nul, 1 défaite). Et pourtant, Gatland, écœuré par cette dernière expérience, n'en veut plus: le Néo-Zélandais renonce aux Lions, qui visiteront les Springboks en Afrique du Sud en 2021, pour se concentrer sur la fin de son contrat à la tête du pays de Galles jusqu'à la Coupe du monde 2019 au Japon.

<script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> "C'est fini pour moi, j'ai détesté cette tournée, la presse et la négativité enNouvelle-Zélande, a-t-il expliqué sur BBC Sport en référence notamment au New Zealand Herald l'affublant d'un nez rouge de clown sur une caricature. Quand je regarde dans le rétro, il y a eu beaucoup de choses satisfaisantes et ça a été une réussite, mais c'était un boulot difficile. Très difficile." Gatland s'avoue aujourd'hui également blessé par les critiques de son mode de management, qui ont émané de ses propres joueurs, à commencer par l'Irlandais Sean O'Brien, selon lequel les Lions avaient les moyens de remporter ces 3 tests contre les Blacks.

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS