Publié par Benoit Conta le 6 octobre 2012 à 11h31

Davidson: "Il faut être ambitieux"

Pro D2

Jeremy Davidson est ambitieux pour son camp. (Maxppp)

Davidson: "Il faut être ambitieux"

Deuxième du classement derrière Oyonnax après quatre victoires en cinq rencontres, Aurillac réalise un début de championnat étonnant. Si Jeremy Davidson n’est pas surpris par ce départ fracassant, compte-tenu des efforts consentis par ses joueurs depuis un an, l’ambitieux entraîneur aurillacois sait que c’est par le travail que son équipe continuera d’accumuler les bons résultats. A commencer par le match contre Albi, actuellement 6e au classement, ou Aurillac se déplace ce samedi pour le compte de la huitième journée de Pro D2.

Jeremy, Avec 4 victoires en 5 rencontres votre équipe se situe actuellement à la 2e place du classement. Etes-vous surpris par ce début de saison ?
Non je pense que le travail effectué depuis plus d’un an est en train de payer. Les joueurs ont tous progressé et les quatre recrues ont apporté quelque chose de plus au groupe donc  ce n’est pas si inattendu. Ça fait plaisir de voir que le travail est récompensé.

Comment expliquez-vous que des équipes comme Oyonnax et Aurillac occupent les premières places devant les prétendus gros cylindrés que sont Lyon, Brive et Pau ?
Il ne faut pas tout confondre. Oyonnax a fait un très gros recrutement, notamment avec beaucoup de joueurs issus du Top14. Ils ont un effectif très riche et expérimenté et c’est une grosse équipe de Pro D2. On ne se trouve pas dans la même situation. L’année dernière on a fini 13e, on possède le 14e budget de Pro D2, ce n’est pas du tout pareil. Je pense que c’est le travail effectué par chacun qui nous permet d’en être la aujourd’hui  et de compenser contre des équipes qui ont à priori un effectif plus rempli que le nôtre.

Vu le début de saison réalisé par votre équipe, vous devez au moins viser une place en demi-finale d’accession à l’issue de la saison ?
Chaque année, le président fixe le même objectif à savoir finir cinquième, ce qui signifie une place en demi-finale d’accession. C’est difficile pour un club comme Aurillac car nous n’avons pas les mêmes moyens que d’autres  équipes mais il faut se montrer ambitieux sinon on n’y arrivera jamais.

D’autant que vous avez des raisons de l’être avec cette dernière victoire face à Brive, un ancien pensionnaire de Top 14, et sérieux candidat à la remontée cette année ?
Oui, on avait à cœur de se rattraper après la désillusion du match contre Tarbes ou on avait un peu tout fait de travers. Il était obligatoire  de retrouver notre fierté sur ce match et on y est parvenus puisqu’on s’est imposés. Maintenant il faut continuer à travailler, rester humbles et garder les pieds sur terre. On a un gros match qui nous attend ce weekend face à une bonne équipe d’Albi, il ne faut penser à rien d’autre.

"Tarbes, un match cauchemar"

Justement pour revenir sur ce match contre Tarbes. Il s’agit de votre seule défaite de la saison, qu’est ce qui n’a pas fonctionné ce jour-là ?
Déjà on a pris trois cartons jaunes qui pour moi étaient assez sévères. C’est ce qui pour moi a fait la différence parce que lorsque tu joues contre e une bonne équipe à 14 pendant une demi-heure c’est très dur. En plus, globalement on est passés à côté de ce match. Dans l’impact on n’était pas du tout présents, on a perdu beaucoup trop de ballons. Ce match a été un vrai cauchemar.

Pour votre prochain match vous vous déplacez à Albi, 6e au classement et qui effectue un début de saison prometteur. Quel regard portez-vous sur cette équipe ?
Ils ont fait une belle saison l’année dernière. Ils ont beaucoup de jeunes joueurs de qualité. Ils sont aussi très performants à domicile. Au niveau du jeu, ils ont une très belle conquête donc ça ne va pas être un match facile. Il faut que les joueurs répondent présents au niveau du défi physique et du combat si on veut espérer ramener quelque chose de ce déplacement. Après il faut tenir compte des 7 changements opérés  par rapport au match de Brive afin de faire tourner l’effectif et de laisser du temps de jeu à tout le monde.

Quelle sera selon vous la clé pour sortir victorieux de ce match ?
Il faudra être très bon à la conquête, en mêlée et en touche. Il faudra réussir à bouger cette équipe d’Albi et mettre notre jeu en place, il n’y a pas de secret. Pour cela on devra être au rendez-vous au niveau du combat sinon on risque de repartir avec une cruelle désillusion.

Quel regard portez-vous sur le niveau de la Pro D2 en général qui paraît particulièrement relevé et équilibré cette année ?
Chaque année le niveau de ce championnat est plus élevé. Il s’agit d’un championnat particulièrement homogène dans lequel chaque équipe a une carte à jouer. Il n’y pas d’équipe faible qui va automatiquement perdre tous ses matchs. On l’a déjà bien vu l’année dernière avec Périgueux qui a réussi à sortir de gros matchs à domicile. C’est évidemment une bonne chose, notamment pour les spectateurs qui sont de plus en plus nombreux et qui prennent chaque année d’avantage de plaisir.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Encore tout gagner"

    "Bénéficier d’une véritable intersaison, comme ça a été mon cas cet été pour la première fois depuis plusieurs...

  • "Plutôt positif"

    Des nouvelles de Fulgences Ouedraogo, après trois journées de Top 14. 

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...