Publié par Baptiste Paquelier le 15 mai 2014 à 21h07

La Rochelle-Pau, troisième acte

Pro D2

Le stade Marcel-Deflandre est prêt à bouillir.

La Rochelle-Pau, troisième acte

Derrière un LOU assuré de retrouver le Top 14 la saison prochaine, le SU Agen, le Stade Rochelais, la Section Paloise et le RC Narbonne sont en lice lors des demi-finales de Pro D2, pour suivre le chemin des Lyonnais. Entre les deux rencontres, programmées dimanche, celle entre le troisième et quatrième de la saison régulière s’annonce particulièrement chaude, pour un troisième affront de suite à ce stade.

Si le rugby garde des valeurs particulières, les souvenirs moins glorieux ne s’effacent pas pour autant. Lors d’une demi-finale de Pro D2 électrique la saison dernière, marquée par la distribution de trois cartons rouges, la Section Paloise et le Stade Rochelais s’étaient quittés sur une victoire des Aquitains chez eux (30-16). Si l’amertume reste dans les têtes des hommes de Patrice Collazo, elle est d’autant plus importante qu’ils avaient déjà subi un revers à Pau en 2012 (16-14), également en demi-finales de la deuxième division du rugby français. Dimanche à 18 heures, les revanchards auront cette fois l’avantage de recevoir leurs bourreaux.

Troisièmes de la saison régulière, les pensionnaires du stade Marcel-Deflandre espèrent en effet profiter du soutien des leurs pour écarter de leur route les Béarnais, qu’ils ont battu deux fois cette saison. Mais au vu des scores des victoires rochelaises (19-18 et 23-18), leur rencontre décisive a de fortes chances d’être encore serrée, d’autant plus que les futurs visiteurs ont terminé le championnat en trombe en enchaînant cinq victoires consécutives. Ces derniers, à l’instar des Picto-Charentais, ont d’ailleurs une autre plaie à effacer car s’ils n’ont pas rejoint l’élite depuis 2012, c’est bien parce qu’ils ont failli deux fois en finale.

Quatre heures avant ce prometteur duel, le SU Agen essaiera quant à lui de poursuivre son chemin vers l’élite, un an après l’avoir quittée. Face au RC Narbonne, qu’ils avaient écrasé (51-6) en septembre, les joueurs Lot-et-Garonnais devront néanmoins se méfier. Habitué à lutter depuis qu’ils ont quitté le Top 14 en 2007, les Narbonnais disputent les demi-finales de Pro D2 pour la première fois depuis cette chute, et leur étonnante saison pourrait bien se conclure en apothéose. Sans grande pression, ils voudront franchir l’avant-dernière marche qui mène à leur rêve, inespéré en août.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Ça n’a pas de prix"

    "Du stade de France à l’accueil que Toulon nous a réservés, on n’est pas vraiment descendu de notre nuage."

  • "Les critiques sont normales"

    "C’est tristement la même histoire avec ces tournées d’été."

  • "Les premiers déçus"

    On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à...