Publié par Benoit Conta le 10 septembre 2012 à 14h44

Aurillac surprend encore

Pro D2

Les Cantalous ont démarré ce championnat du bon pied. (Maxppp)

Aurillac surprend encore

Seule équipe invaincue après trois journées de Pro D2, Aurillac a pris la tête du championnat, dimanche, après son succès à Colomiers. Les Cantalous devancent d’une longueur le LOU, accroché par Brive, et Oyonnax, tenu en échec par Tarbes. En bas du classement, Dax s’incline pour la troisième fois de rang, face à Béziers.

Trois sur trois. Après deux succès face à Dax et Aix-en-Provence, Aurillac a continué son parcours sans faute, dimanche en allant s’imposer à Colomiers (29-22). Un succès obtenu de haute lutte, avec notamment une grosse défense en fin de rencontre, pour contrer le retour columérin. "Il faut tirer un grand coup de chapeau au pack pour son travail", note ainsi Thierry Peuchlestrade, l’entraîneur cantalou, dans les colonnes de La Montagne. Avec cette troisième victoire, Aurillac prend en tout cas les commandes de la Pro D2 un peu à la surprise générale, un point devant le LOU.

Des Lyonnais qui ont été accrochés par Brive, dimanche (19-19). Malmenés durant près de cinquante minutes, les partenaires de Lionel Nallet sont revenus en fin de match, avant d’obtenir la pénalité de la gagne, finalement manquée par Julien Dumora. "On peut bien sûr nourrir des regrets, car la victoire nous tendait les bras. Mais on ne méritait pas de gagner sur l’ensemble du match", lâche l’ancien capitaine des Bleus, dans le Progrès. Les Rhodaniens sont à égalité de points avec Oyonnax, qui continue sur sa lancée, en ramenant un bon nul de Tarbes (25-25).

Parmi les autres résultats, on pourra noter la nouvelle contreperformance de Dax, qui s’incline à Béziers (22-9), mais qui ne veut pas tirer la sonnette d’alarme. "Nous sommes au fond et il faut désormais se réfugier dans le travail, sans perdre le cap. Les seuls progrès que l'on peut noter sont à mettre au crédit de notre conquête. Nous commençons à avoir quelques certitudes dans ce secteur, notamment en touche !", glisse Christophe Manas, dans les colonnes de Sud-Ouest. Enfin, Pau a eu toutes les peines du monde pour venir à bout d’Albi (22-19), tandis que Massy tombe dans la zone rouge après son revers face à Carcassonne (44-23).

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Ça n’a pas de prix"

    "Du stade de France à l’accueil que Toulon nous a réservés, on n’est pas vraiment descendu de notre nuage."

  • "Les critiques sont normales"

    "C’est tristement la même histoire avec ces tournées d’été."

  • "Les premiers déçus"

    On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à...