Publié par Sylvain Labbé le 8 octobre 2012 à 13h57

Le LOU monte le volume

Pro D2

Chabal, auteur face aux Narbonnais de son deuxième essai de la saison après celui inscrit face à Béziers. (Maxppp)

Le LOU monte le volume

Malmené durant une mi-temps par de valeureux Narbonnais, les favoris lyonnais de cette saison de Pro D2 ont su remettre les pendules à l’heure au cours d’une seconde période tout feu tout flamme, conclue sur un succès bonifié (36-16). Voilà le LOU revenu à un petit point du leader, Oyonnax, défait dans le même temps pour la première fois à Carcassonne (25-21).

Malmené durant une mi-temps par de valeureux Narbonnais, les favoris lyonnais de cette saison de Pro D2 ont su remettre les pendules à l’heure au cours d’une seconde période tout feu tout flamme, conclue sur un succès bonifié (36-16). Voilà le LOU revenu à un petit point du leader, Oyonnax, défait dans le même temps pour la première fois à Carcassonne (25-21).

Tel Janus, le LOU Rugby aura présenté deux visages totalement opposés ce dimanche, à l’occasion de cette réception du RC Narbonne sur sa pelouse du Matmut Stadium. Poussifs et bien loin d’assumer leur statut de grandissime favori de cette saison de Pro D2 au cours d’un premier acte joué à l’envers, au cours duquel les visiteurs audois prenaient crânement leur chance pour tenir en respect leurs adversaires à la pause (13-13), les joueurs du président Patet vont se retrouver de manière spectaculaire après le repos pour signer une seconde période de haute volée et inscrire les cinq essais d’une victoire finale bonifiée (36-16), qui pourrait bien lancer pour de bon la saison des Rhodaniens.

"C’est simplement dommage d’être obligé de se faire peur pour réagir", commentait à l’issue du match un Sébastien Chabal perfectionniste, cité par Le Progrès. "On a manqué d’agressivité. En fait, on n’a pas respecté le jeu, ni notre adversaire, ajoutait l’ancien Racingman au sujet de ces quarante premières minutes aussi inquiétantes que les quarante suivantes seront enthousiasmantes pour le public lyonnais. Chabal, lui, incarnait ce LOU capable du pire comme du meilleur, laissant ses coéquipiers à quatorze suite à ce carton jaune reçu avant la pause, puis prenant part au réveil de son équipe, en mesure d’infliger dès le retour des vestiaires un 8-0 à des Narbonnais soudain mis sous l’éteignoir suite à l’essai et à la pénalité du jeune ouvreur Julien Dumora. Narbonne ne s’en remettra pas.

Grosso au four et au moulin

Et Lyon était alors disposé à évoluer à la hauteur de sa réputation, dominateur dans tous les compartiments du jeu, ou presque, notamment par cette puissance physique sans doute sans égal dans ce championnat, pour enchaîner les attaques sur une moitié de terrain adverse assiégée. La machine était en marche : "Quand on joue plus simplement, plus directement, pas uniquement pour jouer, on présente vraiment quelque chose de bien", appréciait encore Chabal en référence à ces trois essais supplémentaires, dont un personnel, sans oublier la cinquième réalisation cette saison d’un Rémy Grosso au four et au moulin, par ailleurs auteur de deux passes décisives. Qui signaient le deuxième succès bonifié des joueurs de Xavier Sadourny et Tom Smith, revenus à la faveur de cette performance à un point du leader Oyonnax, tombé la veille, en ouverture de cette sixième journée, pour la première fois cette saison à Carcassonne (25-21).

Malgré les trois essais inscrits dans l’Aude, les joueurs de l’Ain ont dû après un nul et quatre victoires baisser pavillon. La botte de l'ouvreur carcassonnais Antoine Lescalmel, auteur de 20 points au pied, aura fait la différence. 

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "Surtout ne pas se disperser"

    "C’est une passe difficile pour Montpellier avec ces quatre défaites consécutives, toutes compétitions...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...