Publié le 8 août 2012 à 20h14

CSBJ-Gerbelot: "On va continuer à se battre"

Pour la première fois sans doute après de longs mois passés à défendre la validité du dossier berjallien, le président Gérard Gerbelot semblait adopter mercredi, à l'énoncé du verdict du tribunal administratif, qui confirme la rétrogradation du CSBJ en Fédérale 1 pour raisons financières, un discours teinté de renoncement: "Comme un couperet, ils ont sorti les guillotines pour nous, lâchait-il, de retour aux abords de Pierre-Rajon. Ça faisait quand même un moment que ces guillotines étaient armées". Un accès de lucidité pourtant très vite dépassé: "Mais on va continuer à se battre. Je n'exclue pas que nous allions maintenant faire appel de cette décision devant le Conseil d'Etat". Face à l'évidence, le président Gerbelot semble le déni: S'il y a possibilité de faire appel, on ira au bout, on ne va pas lâcher. La Fédérale 1, on va la préparer, mais ça n'empêchera pas de nous battre jusqu'au bout".

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Ça n’a pas de prix"

    "Du stade de France à l’accueil que Toulon nous a réservés, on n’est pas vraiment descendu de notre nuage."

  • "Les critiques sont normales"

    "C’est tristement la même histoire avec ces tournées d’été."

  • "Les premiers déçus"

    On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à...