Publié par Benoit Conta le 28 août 2012 à 14h29

Sella flingue l'arbitrage

Top 14

Philippe Sella est en colère. (Maxppp)

Sella flingue l'arbitrage

Alors qu’Agen a encaissé deux défaites face au Racing-Métro 92 et à Biarritz, Philippe Sella est en colère. Très remonté contre l’arbitrage, l’ancien international ne veut pas changer sa philosophie, et reste persuadé que l’avenir du SUA passera pas le jeu.

"On nous a enlevé quelques moments de bonheur parce que l’humain peut se tromper." Au lendemain de la deuxième défaite d’Agen, samedi, face à Biarritz (25-19), Philippe Sella n’en démord pas, l’arbitrage a influencé les deux revers subis par le SUA, au démarrage de ce Top 14. "Je ne focalise pas sur l'arbitrage, mais il y a des faits de jeu bien réels. C'est gros, surtout à la maison, lâche dans Sud Ouest le directeur du rugby, qui évoque trois essais refusés injustement à ses yeux. Ce sont des faits qui ne sont pas sujets à polémique, insiste Philippe Sella. Nous avons été arbitrés comme une petite équipe. Il n'y a pas eu un partage des fautes sifflées. Ça fait basculer le match."

Face au BO, l’ancien international estime que son équipe aurait dû s’imposer, notamment au vue de sa domination. "On a des occasions franches et des erreurs de jugement ont fait que des essais à valider ne l'ont pas été, peste-t-il. J'ai des raisons d'être en colère. ça fait bouillir. On a 22 minutes de temps de jeu effectif contre 13 au BO. On les a mis sous pression et ils ont mis leur essai sur leur seule occasion avec un plaquage raté. On n'a pas la baraka, mais je garde malgré tout une certaine sérénité."

Une sérénité que l’homme aux 111 sélections tire du jeu produit par ses ouailles. "Beaucoup de facteurs me poussent à avoir confiance et à poursuivre tout ce qui a été mis en place. Bien sûr qu'on n'est pas une équipe rodée, qu'on doit être encore plus précis dans nos choix, nos passes et nos déplacements, note-t-il, prêt à continuer sur cette lancée. Pourquoi revenir à quelque chose de plus minimaliste ? Les interrogations n'existent que par les résultats mais pas par rapport à ce qu'on a vu sur le terrain. Il ne nous manque que des victoires car les joueurs ont bien assimilé le projet et sont demandeurs." Première dès samedi, à Montpellier ?

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "Surtout ne pas se disperser"

    "C’est une passe difficile pour Montpellier avec ces quatre défaites consécutives, toutes compétitions...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...