Publié par Yann Donat-Magnin le 16 septembre 2017 à 21h35

Boudjellal, joue-la comme Aulas !

Top 14

Mohed Altrad et Mourad Boudjellal: les grands amis de Bernard Laporte ou une certaine vision du rugby français.

Boudjellal, joue-la comme Aulas !

Le président du RC Toulon, Mourad Boudjellal, a lancé le match qui opposera son équipe à Montpellier dimanche en clôture de la 4e journée du Top 14. Et il n’a pas hésité à égratigner son homologue héraultais sur fond de fair-play financier.

Le fair-play financier, ce n’est pas seulement dans le football que ça dérange ! Dans le rugby aussi, c’est un dossier brûlant et Mourad Boudjellal ne se prive pas d’en parler. Interrogé ce samedi sur BFM TV, le président du RC Toulon a critiqué son homologue Mohed Altrad à la veille d’un Montpellier-Toulon. Déjà attendu, ce choc entre l’actuel leader et les Varois sera désormais scruté de près, à l’instar d’un PSG-Lyon sur fond de petites phrases lancées par Jean-Michel Aulas à l’encontre du club parisien et de Nasser Al-Khelaïfi.

"Je ne suis pas juge. Je donne mon avis", insiste Boudjellal avant d’étayer ses propos."Chacun fait ce qu’il veut. S’il veut, Altrad peut avoir 20 ou 30 millions de masse salariale, ça ne me dérange pas. La seule chose que je veux, c’est que ce soit fait avec de l’argent du rugby. Je suis pour le fair-play financier." On a déjà entendu ça chez un président de club qui avait l'occasion de tout gagner.

"Je veux qu’il s’occupe de son club comme il s’occupe de ses entreprises. Et qu’il crée d’énormes richesses. Et il y aura des répercussions pour tout le monde. Quand je veux augmenter mes joueurs, je dois augmenter mes prestations, le prix des places. Je ne dois pas augmenter le prix de mes bétonnières ou le prix de mes loyers." Le match est lancé, Mohed Altrad et ses hommes vont avoir l’occasion de répondre dimanche sur le terrain. Et pourquoi pas de poursuivre leur sans-faute en Top 14 avec une quatrième victoire.

Réagissez