Publié par Christophe Bruyère le 5 octobre 2012 à 22h45

Clermont toujours maudit

Top 14

Jean-Marcellin Buttin avait donné l'avantage à Clermont.

Clermont toujours maudit

Clermont n'a toujours pas renoué avec le succès en terre castraise. Les Clermontois se sont inclinés face à Castres (16-13) et courent après un succès au stade Pierre-Antoine depuis maintenant 36 ans. Buttin a pourtant inscrit le premier essai du match et donné l'avantage à son équipe (49e). Mais Kockott a permis aux locaux de recoller au score (63e) avant que Teulet n'offre la victoire à son équipe sur une pénalité (76e). Au classement, Clermont reste leader mais se retrouve sous la pression de Toulon. Castres est désormais quatrième.

"Cela fait très longtemps que l'ASM n'a pas gagné là-bas et il se pourrait bien que les Tarnais gardent leur invincibilité encore un petit moment". Les propos de Vern Cotter ont désormais des airs de (mauvais) rêve prémonitoire. Clermont s'est une nouvelle fois incliné sur la pelouse de Castres (16-13), vendredi en ouverture de la 8e journée de Top 14. Malgré un point de bonus défensif obtenu, les Auvergnats, qui subissent leur deuxième défaite cette saison, peuvent perdre leur place de leader en cas de résultat positif de Toulon à Biarritz, samedi. En revanche, les sourires sont de rigueur sur le visage des Castrais. Après deux défaites consécutifs, ils se relancent dans la course aux phases finales en se hissant à la quatrième place.

La pelouse du stade Pierre-Antoine est bien maudite et le restera une année de plus. Les Auvergnats n'ont plus gagné là-bas depuis maintenant 36 ans. Une éternité... A l'époque, aucun des joueurs de l'effectif actuel n'avait encore goûté aux joies du ballon ovale. Pourtant les Auvergnats ne sont pas passés loin d'enrayer cette interminable série. Du moins au tableau d'affichage. Car si Clermont a une nouvelle fois démontré son efficacité plutôt que sa domination dans le jeu, Vern Cotter, en quête de "certitudes", doit se gratter la tête tant la prestation de son équipe, et à un degré moindre celle de son adversaire, a été insipide.

Teulet, l'homme providentiel

La rencontre a été une compilation de fautes techniques et d'approximations dans le jeu. Et pendant que Clermont empile les points au pied grâce au buteur maison James (7e) bien suppléé par Radosavljevic (36e), Castres laisse filer les points à cause de l'imprécision de Rory Kockott (2/7). Même si les locaux ont la possession du ballon, leurs avants commettent bien trop d'erreurs. En atteste le premier essai de la rencontre inscrit par Butin suite à une interception. L'ailier clermontois aplatit après une course de près de 100 mètres (6-13, 49e).

"Nous étions inquiets, a affirmé à la fin de la rencontre le 3/4 centre Romain Cabannes au micro de Canal+ Sport. On avait le sentiment de dominer le match et on prend un essai en contre après la pause. Nous n'avons pas perdu confiance et on les a battus en jouant au rugby". A force de détermination, Castres est parvenu à inverser le scénario. S'il n'a pas été en verve dans son jeu au pied, Kockott a récompensé le bon travail de son pack pour permettre à son club de recoller au score (13-13, 63e). Et l'homme providentiel s'appelle Romain Teulet. Entré à la 55e minute à la place de Dullin, l'arrière du CO n'a pas tremblé dans son jeu au pied (2/2). Il inscrit surtout la pénalité qui offre le succès à son équipe (16-13, 76e). Coaching gagnant donc pour le duo Laurent Labit et Laurent Travers dont le départ pour le Racing-Métro reste toujours d'actualité. Une chose est sûre les deux équipes devront avoir un visage bien plus conquérant pour leur entrée en lice en H Cup, la semaine prochaine.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Encore tout gagner"

    "Bénéficier d’une véritable intersaison, comme ça a été mon cas cet été pour la première fois depuis plusieurs...

  • "Bâtir des fondations solides"

    "Même si le rugby est ma passion, la coupure aura été courte."

  • "Tout le monde s’envoie"

    On a pu couper un mois depuis la tournée. Un mois de vacances, ça fait du bien.