Publié par Sylvain Labbe le 12 avril 2017 à 16h55

Goromaru, le flop de Toulon

Top 14

Goromaru, le flop de Toulon

Ayumu Goromaru, la star du rugby japonais, aura traversé sa seule et unique saison toulonnaise comme un fantôme. Son président Mourad Boudjellal a confirmé son intention de ne pas le conserver. Sans surprise.

Un petit tour et puis s'en va... Ayumu Goromaru (31 ans, 56 sélections), l'arrière et buteur international japonais, était l'un des paris de Mourad Boudjellal cette saison. Qui, comme de nombreuses recrues toulonnaises, a fait un vrai flop sous le maillot rouge et noir. Et c'est donc en toute logique que la carrière au RCT du Nippon ne sera pas prolongée au-delà de cette première et donc aussi dernière saison en Top 14 de celui qui, depuis sa révélation lors du Mondial 2015, n'est plus apparu en sélection.

Goromaru, déjà auteur de performances plutôt quelconques dans le Super Rugby avec les Reds la saison passée (8 matches, 3 titularisations), n'aura jamais su s'imposer dans l'effectif du club varois, devant se contenter à ce jour de cinq malheureux matches joués, toutes compétitions confondues, dont quatre en tant que titulaire. C'était le cas fin décembre, à Montpellier (33-29), où sa prestation, pas loin d'être catastrophique, avait confirmé un certain malaise autour du joueur, pourtant lucide au moment de commenter son match: "J’ai commis beaucoup d’erreurs. J’ai une grosse responsabilité dans cette défaite. C’est rageant. Il ne faut pas chercher d’excuse. Quand le coach fait appel à un joueur, il se doit de répondre présent. Il faut être performant et maintenir ainsi le niveau de l’équipe. Cela n’a pas été mon cas. Je le sais parfaitement", avait-il souligné, plus contrit que jamais.

- T'as pensé quoi de Goromaru ?
-#MHRRCTpic.twitter.com/W5EfCNTNkN

— Florian Dalmasso (@Florian_DA) 23 décembre 2016 

Presque quatre mois plus tard, alors que Toulon cravache pour décrocher sa qualification en phase finale du Top 14, Mourad Boudjellal a confirmé l'évidence sur RMC Sport: "On ne le reconduira pas. Il ne souhaite pas rester et nous non plus", a souligné le président toulonnais, sans ménagement pour le Japonais, dont on doute même que son séjour sur la Rade, si peu concluant, aura été une réussite sur le seul seul plan du marketing.  

videoDailymotion("x5hzoyu", "100%", "275px");

Réagissez