Publié par Sophian BLANC le 3 août 2013 à 01h15

Habana: "C'est le point de départ"

Top 14

Habana: "C'est le point de départ"

Titulaire pour la deuxième fois en deux matches à Mayol avec Toulon, Bryan Habana s’est vendredi face au Racing (14-6) un fois encore fait voler la vedette par des avants toulonnais déjà en plein boom. Alors que son nom pourrait apparaître ce samedi parmi la liste des Springboks retenus pour le Four Nations et donc retarder son intégration, l’ailier sud-africain sait que son adaptation réclamera du temps.

Bryan, comment avez-vous vécu ce deuxième match amical en une semaine ?
C’était très dur, et je pense qu’il y a encore des choses à améliorer dans notre jeu. Moi personnellement, j’ai commis quelques fautes, qui ont pour conséquence plusieurs pénalités. Mais c’est normal, on est encore en phase de préparation. Puis je n’ai pas eu beaucoup de ballons, ce qui explique le peu d’opportunités que j’ai pu avoir en phase offensive.  

Cela doit être un peu frustrant, non ?
Oui parce qu’on n’a pas réussi à enchaîner à cause des pertes de balle. Mais ce n’est que le début de saison et surtout il y a la victoire ! C’est le plus important.

Le stade était plein à craquer. Tout ça, ça donne des idées !

Bryan Habana (ailier du Rugby Club Toulonnais)

Un deuxième succès en deux matches pour vous…
Oui ça fait plaisir ! Ici, je me sens bien, il n’y a aucun problème, mais j’ai encore beaucoup de choses à apprendre de mes coéquipiers, notamment sur les lancements de jeu. Mais j’espère régler bientôt tout ça avec le match de Gloucester. Je veux encore progresser et m’adapter encore mieux au jeu de l’équipe, même si c’est vrai que pour l’instant ma condition physique ne me permet pas de réaliser tout ce que j’aimerais. Cela va prendre du temps, mais il n’y a pas de problème ! C’est le point de départ. Maintenant, on doit construire à partir de ces deux matches amicaux pour faire une très belle saison.

Comment vivez-vous cette passion autour de Mayol ? Etes-vous surpris ?
 Je l’ai déjà dit, ici, l’ambiance est fantastique. Comme la semaine passée pour mon premier match face à l’UBB, le stade était plein à craquer. Tout ça, ça donne des idées ! Donc c’est bien de démarrer avec ses deux premiers matches. Pour moi, c’est très excitant de jouer dans une telle atmosphère. Les sensations sont vraiment bonnes.

Etait-ce votre dernier match avec le RCT avant votre départ pour le Four Nations ?
C’est demain (samedi) que la liste pour le Four Nations va être dévoilée. Et bien évidemment que j’espère que mon nom y figurera. Mais à l’heure où je parle, je suis pour l’instant ici à Toulon et si mon nom n’est pas dans la liste du sélectionneur sud-africain et bien je jouerai contre Gloucester en match amical vendredi prochain.

Parlez-vous français ?
 Non, pas vraiment, je suis encore un débutant en français, je sais dire ‘Merci, Bonjour’, pas plus. En ce moment, Bakkies (Botha) est en train de m’apprendre les bases de votre langue, même si pour l’instant, ce n’est pas vraiment ça (sourires). Mais avec ma femme Jeanine, on va se mettre au français en prenant le plus de leçons possible pour vite s’adapter. Comme ça, la transition sera plus facile.

En tant qu’ailier, Lomu m’a beaucoup inspiré

Bryan Habana (ailier du Rugby Club Toulonnais)

Comment est considéré le RCT en Afrique du Sud ?
Depuis plusieurs années, on voit les progrès du club. Et avec le succès en Coupe d’Europe et les deux finales de Top 14, les Sud-Africains connaissent bien Toulon. Mais je pense que c’est pareil en Australie ou en Nouvelle-Zélande. Maintenant, j’espère réaliser de grandes choses ici.

Niveau rugby, avez-vous un modèle ?
 Non pas spécialement. Mais je respecte beaucoup des joueurs comme Dan (Carter), Richie (Mc Caw), Jonny (Wilkinson). D’ailleurs, Jonny, c’est le parfait exemple pour comprendre tous les sacrifices qu’il faut consentir pour atteindre le très haut niveau. Sinon, je me souviens également de la Coupe du monde 1995 qui s’est disputée dans mon pays. Jonah Lomu (Nouvelle-Zélande) était présent. En tant qu’ailier, il m’a beaucoup inspiré.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Encore tout gagner"

    "Bénéficier d’une véritable intersaison, comme ça a été mon cas cet été pour la première fois depuis plusieurs...

  • "Bâtir des fondations solides"

    "Même si le rugby est ma passion, la coupure aura été courte."

  • "Tout le monde s’envoie"

    On a pu couper un mois depuis la tournée. Un mois de vacances, ça fait du bien.