Publié par Benoît Conta le 22 septembre 2012 à 16h55

Imperturbable Toulon

Top 14

Frédéric Michalak s'est montré convaincant à la mêlée. (Maxppp)

Imperturbable Toulon

Toulon continue sa démonstration de force en ce début de saison. Pour la sixième fois en autant de rencontres, le RCT s'est imposé, samedi face à Castres (33-12), dans le cadre de la 6e journée du Top 14. Avec trois essais inscrits, les Toulonnais empochent du même coup le bonus offensif, et confortent leur fauteuil de leader. Le déplacement à Toulouse, la semaine prochaine, s'annonce bouillant.

Rien n'arrête Toulon. Pour ce qui constituait son deuxième match seulement à domicile de la saison, le RCT a remporté une sixième victoire de rang, samedi, face à Castres (33-12). Un succès bonifié qui permet à la troupe de Mourad Boudjellal de conforter son fauteuil de leader, avec 27 points glanés, sur 30 possibles. Un constat de domination qui se renforce un peu plus chaque semaine, tant l'effectif varois respire la confiance. "Mais ça a été dur, clame Alexis Palisson, au micro de Canal+. On s'est fait beaucoup contrés, surtout dans les zones de rucks. En conquête aussi on a été un peu approximatifs..."

Une analyse surtout valable en première période, durant laquelle le CO a réussi à s'accrocher au TGV toulonnais. Si le RCT inscrit bien deux essais par l'intermédiaire de Giteau (10-0, 6e), puis Orioli (17-6, 28e), les Castrais restent en effet dans le sillage, grâce à l'indiscipline varoise, et à la botte de Kockott (17-12, 40e). "On arrive à les mettre à la faute. On grappille petit à petit", sourit alors Marc Andreu. De son côté, Olivier Azam peste. "On est trop indisciplinés pour prendre le large", râle l'entraîneur des avants. Résultat, ses joueurs se reprennent en main après la pause, et ne seront plus jamais inquiétés.

Au sein d'une charnière franchement prometteuse en compagnie d'un Frédéric Michalak saignant à la mêlée, Jonny Wilkinson marque son deuxième drop cette saison, et la machine est lancée (20-6, 57e). Deux pénalités plus tard, Mermoz sert parfaitement Smith, qui déchire complètement le rideau défensif adverse, pour offrir le bonus offensif à son équipe (33-12, 72e). "On a vraiment su réagir, je suis vraiment fier de jouer avec ses gars-là", s'exclame Palisson, auteur d'un retour défensif de toute beauté sur Andreu, en toute fin de rencontre. Place désormais à un déplacement de gala, puisque Toulon se rend la semaine prochaine à Toulouse, le champion en titre. Un remake de la dernière finale aux multiples promesses...

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS

Les blogs des joueurs

  • "Ça n’a pas de prix"

    "Du stade de France à l’accueil que Toulon nous a réservés, on n’est pas vraiment descendu de notre nuage."

  • "Les critiques sont normales"

    "C’est tristement la même histoire avec ces tournées d’été."

  • "Les premiers déçus"

    On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à...