Publié par Olivier Chauvet le 4 octobre 2012 à 15h46

Labit et Travers, départ en vue ?

Top 14

Laurent Labit et Laurent Travers vont-ils céder aux sirènes du Racing ? (Reuters)

Labit et Travers, départ en vue ?

Alors que Castres s’apprête à recevoir Clermont vendredi soir en ouverture de la 8e journée du Top 14, une partie de l’avenir du club tarnais se jouera lundi prochain. C’est la date qu’ont choisi les deux entraîneurs du CO, Laurent Labit et Laurent Travers, pour annoncer de quoi leur avenir sera fait. Si une prolongation de contrat n’est pas à exclure, leur futur semble s’inscrire du côté du Racing.

Leur décision est prise. En fin de contrat avec le Castres Olympique à l’issue de la saison, Laurent Labit et Laurent Travers annonceront en début de semaine prochaine, à leurs joueurs, puis à la presse, s’ils prolongent ou quittent le club tarnais. "Nous l'annoncerons lundi en fin d'après-midi après les entraînements lors d'une conférence de presse", a ainsi confié le premier nommé à La Dépêche du Midi.  

Si les deux techniciens font planer le doute, Laurent Labit laisse entendre qu’un départ est possible et explique les raisons de cette annonce précoce: "Les joueurs savent depuis le début de la saison que cela peut être notre dernière avec le CO. Notre situation est la même que certains joueurs. Ils sont en fin de contrat, ils sont également contactés, sollicités, ils réfléchissent à ce qu'ils vont faire (…) Que ce soit ici sur Castres, ou si on doit partir, dans les deux cas cela doit être su à l'avance. Si on part travailler ailleurs, il faut nous préparer, et il faut aussi que Castres recrute des entraîneurs pour préparer l'équipe de la saison prochaine".

Labit: "Qu'on quitte le club le mieux possible"

Labit et travers espèrent en tout cas boucler la boucle comme il se doit avec le CO. "Si on venait à partir, il faut qu'on quitte le club le mieux possible, que le club soit en Coupe d'Europe l'année prochaine. On a des joueurs qui ont pour objectif de jouer dans les sélections nationales, il y a beaucoup de motifs qui font que quelle que soit la décision, on soit en phase finale à la fin de la saison", poursuit Labit, toujours dans les colonnes du quotidien régional. Après avoir fait les beaux jours de Montauban de 2004 à 2009, qu’ils ont réussi à qualifier pour la première fois de l’histoire du club en H-Cup, les deux compères ont pris les rênes du CO en 2009 avec une belle réussite à la clé.

Les trois qualifications successives en phases finales du Top 14 ont en effet fait entrer le club dans le top 5 hexagonal, mais le manque d’infrastructures, malgré les moyens importants dont dispose le propriétaire Pierre Fabre, a peut-être poussé le duo à aller voir ailleurs et plus haut au sein d’un club qui se donne les moyens de ses ambitions. Le Racing-Métro, qui leur fait les yeux doux depuis plusieurs mois, serait tout disposé à les accueillir.     

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "Plutôt positif"

    Des nouvelles de Fulgences Ouedraogo, après trois journées de Top 14. 

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...