Publié par Krystel Roche le 27 août 2012 à 12h07

Chavancy: "Encourageant"

Top 14

Henry Chavancy et les Racingmen sont frustrés. (Maxppp)

Chavancy: "Encourageant"

Après une première victoire à Agen, le Racing-Métro 92 n’a pas réussi à enchaîner, samedi, avec une défaite à la maison, face à Toulon (23-21). Une défaite rageante pour Henry Chavancy, qui estime que son équipe avait les armes pour s’imposer. Pour le centre francilien, le contenu de la rencontre reste toutefois encourageant, et devrait permettre aux Racingmen d’aller de l’avant.

Henry, il y a, on l'imagine, beaucoup de frustration à l'issue de cette défaite...
Oui, beaucoup de déception... Nous avions à cœur de bien débuter la saison à domicile face à une très grosse équipe de Toulon qui, tout le monde le dit, est l'une des plus grosses équipes du championnat. Nous avions à cœur de rivaliser, de voir ce que l'on valait face à une telle formation. Nous avons montré que nous avions de beaux arguments à faire valoir. Nous faisons un très bon début de match contre le vent, et l'on rentre au vestiaire avec la parité au niveau du score. On pensait peut-être avoir fait le plus dur. Malheureusement, même si l'on entame bien la deuxième période, on craque à la fin. Nous sommes par conséquent très déçus.

Sur quoi le match s'est-il joué ?
Sur des détails. On savait que le score serait très serré. On le vérifie ce soir. Des détails donc: des ballons perdus, rendus trop facilement, des fautes un peu bêtes.... Maintenant, je pense que c'est encourageant. On a eu pas mal de belles initiatives, et l'on a plutôt bien défendu, sauf sur les deux essais. Nous allons nous appuyer sur ce match plutôt abouti malgré la défaite pour aller de l'avant.

Même si les Toulonnais n'ont pas volé leur victoire, il vous restera l'amertume d'avoir laissé filer la victoire ? Il y avait la place...
C'est le genre de match qui se joue à pas grand-chose. La déception est donc forcément d'autant plus grande. Si l'on avait pris 40 points, on aurait été très déçus et très tristes, mais au moins, ça ne se serait pas joué à pas grand chose. Le fait de mourir à deux points est d'autant plus frustrant.

Le moment n'est pas encore venu de dramatiser. Il ne s'agissait que de la seconde journée, la route est encore longue...
C'est sûr. Maintenant, nous avions fait une belle entame à Agen, et l'on voulait concrétiser ça à domicile sur ce premier match face à une grosse écurie. Après, mieux vaut prendre les Toulonnais maintenant plutôt qu'en fin de saison, où ils seront rôdés ! On avait l'opportunité de crééer un peu la surprise. On a failli le faire. Malheureusement, il a manqué trois ou quatre minutes...

Quelques mots sur votre choc avec Alexis Palisson ?
Je n'avais pas vu qu'il était KO... Je suis allé le voir, il a repris connaissance et ne se souvient plus de grand chose. C'est vraiment quelqu'un que j'apprécie énormément, et, même si cela fait partie du jeu, je suis sincèrement désolé. J'espère que ça va aller pour lui.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "L'effectif pour encaisser"

    "Cette blessure, c’est dur, surtout pour François (Trinh-Duc). Il était en pleine forme en ce moment, il...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...