Publié par Sylvain Labbe le 13 avril 2017 à 18h35

Matches reportés: Montpellier et Castres crient à l’injustice !

Top 14

Les apparences sont trompeuses: Pierre-Yves Revol et Mohed Altrad, qui estiment leur club respectif pris en otages par la Ligue, ont tout sauf envie de rire...

Matches reportés: Montpellier et Castres crient à l’injustice !

La décision du Conseil d’Etat, qui donne raison à la LNR dans le dossier des matches reportés, contraint Montpelliérains et Castrais à un calendrier on ne peut plus serré dans le sprint final de la saison régulière du Top 14. De quoi s’estimer légitimement lésés… 

Si cette décision ne dédouane en rien les joueurs de Christophe Urios de leur faux-pas très malvenu, enregistré face au LOU samedi dernier (16-17), à Pierre-Antoine, la validation mercredi par le Conseil d'Etat du report des matches Castres-Stade Français et Montpellier-Racing 92, comptant pour la 21e journée du Top 14, est ressentie comme une profonde injustice par le Castres Olympique, qui déplore une telle issue dans un communiqué.

"Le CO est la première victime de ce feuilleton rocambolesque résultant du projet de fusion avortée entre le Racing et le Stade Français, de la décision initiale de la LNR de report des matchs dans des conditions très contestables et de la décision de la FFR de s’opposer à ce report." (...) "Le club va devoir disputer deux matchs en quatre jours, à Toulon samedi (24e journée) puis contre le Stade Français mercredi (21e journée) et surmonter un handicap supplémentaire par rapport à ses concurrents à la qualification. Et ce d’autant plus que cette décision est communiquée la veille de départ de l’équipe à Toulon."

Contrairement aux arguments avancés par le Conseil d'Etat, pour lequel ce report "ne paraît aucunement porter atteinte à l’intérêt général de la discipline, et notamment à l’équité sportive", le CO dénonce bien au contraire une "situation inéquitable", mais en appelle à ses supporteurs pour "dépasser l’injustice dont il est victime".  

Altrad prend acte

Comme le Castres Olympique, qui sera donc opposé au Stade Français le mercredi 19 avril, à Pierre-Antoine (20h45), le Montpellier Hérault Rugby est lui aussi rendu à l'obligation de jouer son match reporté de la 21e journée du Top 14 face au Racing 92, suite à la décision du Conseil d'Etat de donner raison à la Ligue nationale de rugby (LNR). L'équipe de Jake White affrontera le club francilien à l'Altrad Stadium le samedi 22 avril (18h45). Dans un communiqué, le MHR et son Président Mohed Altrad prennent acte de cette décision de la plus haute juridiction administrative du pays. Mais l'homme d'affaires n'en pense pas moins...

"J’espère que les juges comprennent les choses du rugby et qu’ils ont bien estimé les conséquences sur l’équité sportive et la fin de saison", souligne Altrad, qui ne décolère pas de voir son club ainsi l'otage d'une situation à laquelle il est totalement étranger. "Je dis, très clairement, que cette équité sportive n’existe plus. Toute cette affaire induit une forte perturbation pour les joueurs, les entraîneurs, mais on va jouer le match et respecter la décision." 

Réagissez