Publié par Sylvain Labbe le 17 mai 2017 à 07h55

Novès, un retour à Toulouse envisagé ?

Top 14

Guy Novès avait assisté le 16 avril dernier, au côté de son ancien président René Bouscatel, à la défaite du Stade Toulousain à domicile face au Racing 92 (8-10).

Novès, un retour à Toulouse envisagé ?

A en croire son ami Claude Hélias, ancien président du conseil de surveillance, Guy Novès n’écarterait pas l’hypothèse de revenir au Stade Toulousain à l’issue de son mandat à la tête du XV de France en 2019.  

Même s’il a évidemment d’autres chats à fouetter, et notamment une tournée en Afrique du Sud à préparer avec les Bleus, on devine Guy Novès forcément peiné par le triste tableau offert en cette fin de saison par son Stade Toulousain, seulement douzième à l’issue de la saison régulière et donc écarté de la phase finale du Top 14 pour la première fois depuis 41 ans ! 

Invité de l’émission Club XV sur les ondes de France Bleu Toulouse, Claude Hélias, l’ancien président du conseil de surveillance du club, confirme que cette situation inquiétante touche le sélectionneur du XV de France. "Il est triste, reconnaît celui qui est aussi son ami et avec lequel il fut, en compagnie du président René Bouscatel, l’une des chevilles ouvrières de cette ère si faste a priori aujourd’hui révolue. On observe, on ne voudrait pas que le Stade tombe plus bas."

Pour chasser ce spectre d’une relégation en Pro D2, qui pour certains menacerait la formation haut-garonnaise, Hélias, tout en pointant du doigt "l’armée mexicaine" à la tête du club, qui contribuerait selon lui à renvoyer "un message brouillé par rapport aux joueurs", n’écarte pas l’éventualité d’un retour avec Novès aux affaires. Dont il affirme avoir déjà "parlé" avec l’intéressé, préoccupé de voir en poste aujourd’hui "des personnes qui n’ont pas la faculté de diriger un club."

Alors que tout porte à croire que l’ancien troisième ligne Didier Lacroix devrait être désigné le mardi 23 mai par le conseil de surveillance et ainsi mettre fin à vingt-quatre années de présidence de René Bouscatel, qui ne sollicitera pas de nouveau mandat, Novès ne serait donc pas opposé à l’idée d’un retour dans son club de toujours. A l’issue de son mandat et de la Coupe du monde 2019. Le Stade aura-t-il su d’ici là stopper sa dégringolade ? En clair, ne sera-t-il pas trop tard ? Le technicien sera alors âgé de 65 ans.  

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS