Publié par Sylvain Labbe le 6 octobre 2017 à 09h30

Szarzewski: "C’est notre vie privée"

Top 14

Pour Dimitri Szarzewski, les affaires du vestiaire doivent rester dans le vestiaire. Sauf que le dernier dérapage en date des Racingmen s'est produit sur la voie publique.

Szarzewski: "C’est notre vie privée"

Après la nouvelle irruption du Racing 92 dans la rubrique faits divers, Dimitri Szarzewski, l’un des capitaines du club francilien, n’admet pas que les médias relaient ce genre de dérapage.  

Dimitri, se déplacer à La Rochelle à une semaine du coup d’envoi de la Coupe d’Europe, n’est-ce pas la meilleure des préparations pour se tester ?
On peut même parler d’un premier match de Champions Cup puisque les Rochelais sont pour la première fois engagés dans cette compétition. On connaît le niveau de cette équipe depuis maintenant deux saisons, et ils montrent encore aujourd’hui qu’ils rivalisent avec les meilleurs, notamment avec de sacrées performances à domicile, donc on sait à quoi s’attendre. C’est un gros test pour nous. 

Racing 92: Plainte pour outrage contre Tameifuna https://t.co/ikmtmuNSJtpic.twitter.com/qpIQf8elvw

— Europe1 Sports (@sports_fr) 4 octobre 2017

Le Racing ne réalise pas un début de saison franchement rassurant avec notamment cette première défaite à domicile face au LOU…
C’est vrai que ce n’est pas idéal, mais on ne va non plus tomber dans la sinistrose. Forcément, on est frustré par ce premier match perdu à domicile, mis il reste vingt journées et c’est à nous de faire ce qu’il faut pour relever la tête. Je ne me fais pas trop de soucis pour la suite parce qu’on s’entraîne dur et qu’on fait ce qu’il faut pour mettre notre jeu en place, même si ça n’a pas fonctionné le week-end dernier. On sent vraiment de la part de tout le monde de l'enthousiasme et de l’ambition, donc je suis persuadé que ça va finir par payer. 

On avait annoncé une saison irréprochable sur ce plan-là, mais le capitaine que vous êtes n’est-il pas agacé par la nouvelle affaire sortie ce week-end et qui implique deux de vos coéquipiers ?      
C’est surtout agaçant que ça sorte dans la presse parce que c’est notre vie privée, ça fait partie de la sphère privée des joueurs. Pour dire la vérité, je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé. Les joueurs concernés se sont excusés. Maintenant, on a envie de passer à autre chose et d’être concentrés et focalisés sur le terrain, pas sur ce qui se passe en dehors. On n’a pas été épargnés l’an dernier, on commence une nouvelle saison. Je suis déçu que ça prenne cette ampleur et on ne devrait pas parler de ça. Et se protéger de tout ça. 

Comprenez-vous, avec notamment cette actualité de la U Arena tant attendue, que vos supporteurs peuvent avoir l’impression que le sportif n’est pas la priorité du Racing ?
Je comprends la frustration et la déception des supporteurs. Elle est légitime après une défaite contre Lyon à domicile. Mais on fait tout pour mouiller sur le terrain et pour se donner à fond. Maintenant, ça reste du sport, ce n’est pas facile tous les jours, toutes les équipes sont compétitives et parfois il peut y avoir des surprises ou des aléas… On a en tout cas l’envie d’être tout en haut du tableau. Et de redonner aux supporteurs ce qu’il nous donne. 

Pénétrez dans la U Arena avec le Racing (vidéo) ! https://t.co/ls0Oo28G5Hpic.twitter.com/NiiYjHSBFA

— Europe1 Sports (@sports_fr) 29 septembre 2017

Pour être digne du superbe outil qu’est ce nouveau stade…
Bien sûr. C’est certain. Le président nous fait un beau cadeau en nous donnant l’opportunité d’évoluer dans une telle enceinte. Donc à nous d’être à la hauteur des événements et ça passe évidemment par les résultats. On en a tous conscience. Il faut faire les choses dans l’ordre, ne pas dire ou faire n’importe quoi, mais continuer à tirer dans la même direction.    

Pour revenir à la Coupe d’Europe, le Racing n’aura a priori pas trop de difficultés à faire mieux que la saison dernière (*)…
En tout cas, on l’espère, sinon… L’année dernière, c’est vrai qu’on est passé totalement à côté de cette compétition, donc on ne se cherche pas d’excuses. Mais cette année, c’est complètement différent, notamment parce qu’on a pu bénéficier d’une intersaison et donc d’une préparation beaucoup plus longue. On a la chance de recevoir le premier match contre Leicester. On espère qu’on sera prêts pour cette Coupe d’Europe, où on souhaite cette fois montrer le vrai visage du Racing. 

Réagissez