Publié par Benoit Conta le 23 septembre 2012 à 16h20

Bayonne creuse encore

Top 14

Face à Toulouse, Bayonne a subi tous les impacts. (Maxppp)

Bayonne creuse encore

Battu par le Stade Toulousain, vendredi, Bayonne a cumulé sa cinquième défaite en six rencontres, et glisse pour la première fois dans la zone rouge. Alors que Christian Lanta parle d’une "leçon de rugby" reçue face au champion de France en titre, l’Aviron s’apprête une nouvelle fois à lutter toute la saison pour son maintien.

Les mines étaient défaites du côté de Bayonne, vendredi, après la défaite subie face au Stade Toulousain (35-6). "Psychologiquement, c'est très dur, je ne vais pas vous mentir", glisse ainsi David Roumieu, dans les colonnes de Sud Ouest. Il y a d’abord cette rencontre, dominée de la tête et des épaules par les Toulousains. "Toulouse a tout maîtrisé, nous avons pris une leçon de rugby, on est tombé sur une équipe qui maîtrisait tout, on a été réduit à de l'impuissance", souffle Christian Lanta, sur le site du club.

Le constat est le même chez ses joueurs, qui n’ont que trop rarement vu le jour. "On a été mangés. On n'a pas su rivaliser physiquement avec les Toulousains, on a passé la deuxième mi-temps chez nous. Le courage ne suffit pas. Ils ont le talent, l'organisation, reconnaît Benjamin Boyet. On a essayé de mettre tout ce qu'on avait mais encore trop de fautes de main, trop de pénalités nous coûtent le match. On a pris une leçon de réalisme, de rugby, ça fait mal à la tête."

Mission maintien...

Au-delà de cette défaite, subie face au champion de France, c’est surtout l’enchaînement des mauvais résultats qui pèsent dans les têtes bayonnaises. "On enchaîne les défaites", lâche Roumieu. Avec cinq revers en six matches, le début de saison cauchemardesque. Avec sept points au compteur, les Bayonnais en comptent même quatre de moins que la saison passée, à même époque. Rien de réjouissant donc, pour une équipe qui s’apprête à souffrir encore plus, et viser le maintien, une nouvelle fois.

"Un groupe est en train de se construire, dans la difficulté, dans l'adversité mais un groupe se construit, veut croire Cédric Heymans, sur le site du club. Laissons-lui simplement un peu de temps et inspirons nous de ce qu'a pu faire le Stade Toulousain cette semaine: bousculé, maladroit à Perpignan, il s'est forgé un mental d'acier pour s'imposer ici." En déplacement à Biarritz, la semaine prochaine, la tâche s’annonce pourtant bien compliquée. "Il faut rebondir, même si on est assommé, c'est de l'impuissance, il y a peu de choses à dire après des matches comme ça. Moins on en dit est mieux c'est", conclut Lanta.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "Surtout ne pas se disperser"

    "C’est une passe difficile pour Montpellier avec ces quatre défaites consécutives, toutes compétitions...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...