Publié par Benoit Conta le 4 septembre 2012 à 17h47

Toulouse patine

Top 14

Les champions en titre sont encore à la recherche de sensations. (Maxppp)

Toulouse patine

Battu pour la première fois de la saison à Biarritz, samedi, le Stade Toulousain n’a pas encore trouvé son rythme de croisière. Handicapés par les échecs au pied de Lionel Beauxis, le Toulousains sont cependant loin de tirer la sonnette d’alarme, et espèrent enfin trouver quelques repères, le week-end prochain, face à Agen.

"Le fait le plus marquant, c'est d'avoir été un peu meilleur que la semaine dernière mais j'espère un peu moins bon que la semaine prochaine." Vainqueurs laborieux de ses deux premiers matches face à Castres et Mont-de-Marsan, les Toulousains ont chuté face à Biarritz, samedi (22-17). Un revers certes, mais Jean-Baptiste Elissalde a vu des progrès par rapport aux deux premières rencontres. "Je vais rester sur des choses positives en première mi-temps avec l'envie de mettre de la vitesse et d'être plus appliqué quand on passe par le sol", note l’entraîneur des arrières, dans les colonnes de La Dépêche du Midi.
 
 Pas la peine d’épiloguer donc sur le manque de réussite de Lionel Beauxis, qui aura tout de même gaspillé 17 points au pied. "Je demande pardon à mes partenaires car c’est un match où nous avons montré de bonnes choses mais manqué de réalisme. Moi le premier. Ce n’est pas une excuse mais il y avait du vent violent, par rafales, qui poussaient le ballon à droite à gauche", regrette l’ouvreur dans les colonnes de L’Equipe. Pas de quoi cependant mettre en colère son coach. "Lionel est certainement le meilleur buteur de notre effectif et cet échec va le relancer, j’en suis persuadé", souffle Elissalde.

Clerc: "Nous ne prenons pas de plaisir"

Reste que les partitions livrées par les Rouge et Noir sont loin d’être convaincantes. "On est loin du niveau de l'an dernier. Nous avons du mal à trouver du rythme. Ou alors trop ponctuellement. Nous sommes encore loin du compte", reconnaît Vincent Clerc. "Si on veut rentrer dans les détails, il y a encore beaucoup de choses qui ne vont pas, confirme son coach. On a été très mauvais sur les réceptions de coups d'envoi, on met encore trop de temps pour scorer et on n'arrive pas à sortir assez vite de notre camp. De même, on a été trop laxiste sur le dernier geste."
 
 L’heure n’est cependant pas à l’alarmisme, et les Toulousains espèrent continuer de progresser au fil des matches, en vue notamment de la reprise de la Coupe d’Europe, dans un peu plus d’un mois. "Nous travaillons beaucoup mais nous ne prenons pas tellement de plaisir. Il faut arriver à transposer en match ce que nous faisons à l'entraînement", glisse Clerc. Le prochain test est prévu la semaine prochaine, contre une équipe d’Agen encore à la recherche de sa première victoire.

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS

Les blogs des joueurs

  • "Ça n’a pas de prix"

    "Du stade de France à l’accueil que Toulon nous a réservés, on n’est pas vraiment descendu de notre nuage."

  • "Les critiques sont normales"

    "C’est tristement la même histoire avec ces tournées d’été."

  • "Les premiers déçus"

    On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à...