Publié par Sylvain Labbé le 24 août 2012 à 16h22

Laporte: "Tout ça, c'est de l'intox"

Top 14

Laporte ne se laisse pas bercer par les louanges et les lauriers qui pleuvent sur le RC Toulon depuis une semaine. (Maxppp)

Laporte: "Tout ça, c'est de l'intox"

Au terme d’une semaine durant laquelle le RC Toulon a été porté aux nues dans la foulée d’un probant succès inaugural à Perpignan (21-15), Bernard Laporte, lucide face à ce déluge de louanges en tout genre, rejette le statut de favori sur les plus gros budgets du Top 14, à commencer par le Racing auquel les Varois rendent visite ce samedi.

N’en déplaise au coquin Matt Giteau, qui à bord du TGV acheminant des Toulonnais en route vers la capitale pour y affronter le Racing samedi, dans le cadre de la deuxième journée du Top 14, a surpris son coach en pleine sieste réparatrice et s'est empressé de publier le cliché sur son compte Twitter, Bernard Laporte ne dort que d’un œil. Et le manager toulonnais ne risque pas de se laisser bercer par les louanges et les lauriers qui tout cette semaine ont plu sur le RC Toulon crédité d’une probante entrée en matière à Aimé-Giral, face à l’Usap (21-15), dans ce nouveau Top 14.
Bombardé sans attendre par certains favori n°1 pour le Brennus, les vice-champions et leur ribambelle de stars et de recrues plus prestigieuses les unes que les autres ont pris du galon à la faveur d’une seule sortie en terre catalane. Et inspirent déjà, sinon la crainte, du moins les éloges jusque dans les rangs de leurs bourreaux toulousains. Des appréciations en tout genre qui laissent Laporte froid. "On est des grands garçons et on ne va pas tomber dans ce panneau-là", soulignait ainsi jeudi l’ancien sélectionneur de l’équipe de France à l’occasion d’une  conférence de presse relayée par la web-tv du club. L’occasion pour le technicien de redéfinir l’ordre des choses et sa hiérarchie du championnat : "Pour nous, les armadas sont Toulouse et Clermont, ou alors je ne comprends pas. Il y a un club qui a 35 millions d’euros de budget (Toulouse), et un autre qui en a 21, et on nous dit que l’armada est celle qui a 21 millions ! Il y a donc un détournement d’argent de notre club, ou alors il y en a qui sont payés très cher chez nous ! (rires)". Par-delà la boutade, le message se veut clair et net : sa réussite, Toulon la mérite surtout à la sueur de son front : "Je crois qu’encore une fois, on veut nous faire avaler des couleuvres. Nous, on s’en fout. Ce qu’on sait, c’est que nous devons intégrer huit nouveaux joueurs, qu’on bosse très dur et c’est le plus important. On va jouer contre un club qui a un budget supérieur au notre samedi (le Racing). Je suis convaincu que ces gens-là ne sont pas bêtes et que quand ils recrutent, ils recrutent bien aussi. Et les joueurs en sont aussi convaincus". La voilà la seule et unique vérité qui compte aux yeux de l’ancien Secrétaire d’Etat aux sports.

Ses joueurs, à l’écouter, sont loin de céder à l’euphorie ambiante. Mais le RCT profite de cette exposition : "Cela nous fait sourire, avoue-t-il. Mais il faut qu’on parle de Toulon… Vous savez les temps sont durs, c’est la crise… Plus on parle d’un club, mieux c’est. Alors que ces gens-là continuent de parler de Toulon ! Cela incite nos partenaires à rester, à nous accompagner et nous soutenir. De cela, nous sommes fiers". Fier… et un brin provocateur : "Cela me fait quand même un peu rire. Il y a des entraineurs qui ont viré Mermoz et Michalak, et qui disent maintenant que nous avons un gros effectif. Ces gars-là sont devenus très bons alors ! (rires). Tout cela est de l’intox. Tout le monde essaie de se couvrir, mais nous ne sommes pas débiles et nous ne tomberons pas dans ce panneau-là". On ne se refait pas…

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "L'effectif pour encaisser"

    "Cette blessure, c’est dur, surtout pour François (Trinh-Duc). Il était en pleine forme en ce moment, il...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...