Publié par Laurent Duyck le 14 juin 2011 à 17h37

Toulon, déjà la reprise

Top 14

Oliver Azam et Pierre Mignoni, les bizuts du staff, font face à Philippe Saint-André. (Maxppp)

Toulon, déjà la reprise

Les vacances ont été courtes pour les Toulonnais. Sorti de la course au Bouclier de Brennus dès la fin de la saison régulière, soit le 7 mai, le RC Toulon est le premier club de l’élite, avec le promu lyonnais, à avoir repris le chemin de l’entraînement lundi. Une reprise avec un contingent limité, Coupe du monde oblige, mais saluée par quelque 1500 spectateurs pas rancuniers.

L’effet Montpellier ? Lundi, cinq semaines après la fin de la saison régulière, et une grosse semaine après le sacre du Stade Toulousain en finale, l’heure de la rentrée avait déjà sonnée pour le RC Toulon, premier club de l’élite, avec le promu lyonnais, à reprendre le chemin de l’entraînement. Une reprise précoce qui n’est pas sans rappeler celle effectuée la saison dernière par… le MHR, mobilisé dès le 31 mai en 2010 (!) avec la réussite que l’on connaît au bout, une finale de Top 14, terminus d’une phase finale arrachée grâce à un dernier succès obtenu lors de la 26e et dernière journée de la saison régulière face à… Toulon (27-3).

Le MHR, fossoyeur des ambitions toulonnaises aujourd’hui source d’inspiration pour Philippe Saint-André et son staff, le raccourci est un peu rapide mais l’anecdote révélatrice de l’envie de tout un club de rebondir rapidement. Promu en 2009, demi-finaliste du Top 14 et finaliste du Challenge européen en 2010, Toulon a vu son irrépressible ascension vers les sommets s’interrompre brutalement, écarté de la phase finale et donc privé de H-Cup la saison prochaine. Le bilan fait tache pour un club qui rêve, dans le sillage de son ambitieux président, d’atteindre les sommets, porté par ses stars dont la plus emblématique d’entre elles sera la saison prochaine l’Australien Matt Giteau.

Un nouveau staff à l’épreuve

A voir lundi la présence de quelque 1500 spectateurs rassemblés dans les tribunes du stade Berg, on imagine le peuple toulonnais déjà disposé à pardonner ses protégés. "C’est une belle preuve de confiance alors que moi, j’ai toujours un goût amer dans la bouche", témoignait presque surpris Philippe Saint-André, rapporte Var-Matin. Un manager entouré ce lundi à l’heure de la reprise par deux nouveaux entraîneurs, Pierre Mignoni, passé, à l’instar de Jean-Baptiste Elissalde l’été dernier à Toulouse, de l’autre côté de la barrière pour prendre en charge les arrières, et Olivier Azam, un jeune retraité sous forme de joker pour le RCT qui a essuyé les refus polis de Serge Milhas, Laurent Seigne et Marc Dal Maso pour ce poste d’entraîneur des avants.

L’intéressé, qui avait failli venir il y a deux ans en qualité de joker mais qui était finalement resté fidèle à Gloucester, ne s’est pas posé de question lundi pour ses premiers pas d’entraîneurs, bien disposé à "redonner un nouvel élan" au club varois comme il l’expliquait en milieu de semaine dernière. "L’important, c’est qu’il y ait une grosse entente dans ce staff et que tout le monde tire dans le même sens", ajoutait-il. Les Toulonnais s’y emploient depuis lundi même si moins d’une moitié seulement de l’effectif était présente pour cette reprise, Coupe du monde oblige.

A la petite douzaine de joueurs déjà présents la saison dernière (Emmanuelli, Genevois, Chesney, Schofield, Suta, Missoup, El Abd, Giacobazzi, Fernandez Lobbe, Messina et Lamont) étaient venu s’ajouter pour l’occasion certaines recrues comme les Fidjiens Jone Tawake et Seva Rokobaro et le demi de mêlée, Sébastien Tillous-Borde, arrivé de Castres, même si ces derniers ne seront officiellement qualifiés qu’à compter du 1er juillet. Les autres suivront. Pour certains, après la Coupe du monde alors que Top 14 aura repris fin août. Le premier défi du staff toulonnais est là, préparer une équipe compétitive pour cette première journée de championnat. Les Toulonnais, qui retiennent décidemment bien les leçons du passé, se souviennent trop bien que les points perdus d'entrée (le RCT avait perdu ses deux premiers à domicile la saison dernière) ne se rattrapent pas. Et que rien ne sert de courir, il faut partir à point...

Réagissez

Les blogs des joueurs