Publié par Laurent Duyck le 11 septembre 2012 à 18h44

Toulon en tête pour longtemps ?

Top 14

Matt Giteau et les Toulonnais savourent leur début de saison mais restent calmes.

Toulon en tête pour longtemps ?

Vainqueur de ses trois premiers matches à l'extérieur, malgré un jeu qui n'est visiblement pas du goût de tout le monde, le RC Toulon a confirmé ses ambitions ce week-end en prenant seul le pouvoir en Top 14 à la faveur de sa victoire bonifiée contre Bordeaux-Bègles (42-12). Une prise de position qui pourrait durer, tant la richesse de l'effectif varois impressionne.

"On commence, la route est longue..." Bernard Laporte n'est pas du genre à s'enflammer. Pas plus avant qu'après la première sortie de son équipe à Mayol samedi dans le cadre de la quatrième journée. "On a rempli notre contrat, on a pris des points mais la saison ne fait que commencer, disait-il déjà avant la réception de Bordeaux-Bègles (42-12). Ça donne de la confiance, des sourires mais il faut garder le sérieux, le goût du travail et l'humilité dont nous avons besoin dans ce sport. C'est bien d'avoir bien commencé mais ce n'est pas une fin en soi. Il faut continuer et chercher à progresser." Des paroles aux actes, les Toulonnais, comme s'ils s'étaient réservés pour leur public, semblent être montés en puissance après trois premières sorties à l'extérieur pas toujours abouties, bien que couronnées de succès.

Encore que tout n'a pas été parfait... "Les 20 premières minutes ont été compliquées, on n'avait pas le ballon, ce sont eux qui avaient l'initiative", notait le manager du RCT à l'issue du match. La force de l'équipe varoise aura été d'inverser la tendance. "On a fait la différence sur les erreurs de l'adversaire, jugeait Frédéric Michalak en conférence de presse. On a eu un bon jeu au pied de pression et ils ont tombé sur le ballon (le premier essai toulonnais signé Smith vient d'un ballon perdu par l'ailier adverse, ndlr). On a su mettre le pied sur l'accélérateur lors des 20 dernières minutes de la première période." Pour dérouler ensuite au retour des vestiaires avec quatre nouveaux essais inscrits.

Une armada ? Quelle armada ?

De quoi faire taire, en partie seulement, les critiques et donner un peu plus de hauteur à la polémique de bas-étage qui a opposé la semaine dernière André Boniface, l'ancien trois-quarts centre international du Stade Montois, chantre d'un rugby d'autrefois, à Bernard Laporte. "Il faut les laisser travailler, ils ont fait leur preuve, tonne à ce sujet Sébastien Chabal, invité à réagir dans le Moscato Show sur RMC. Il faut arrêter de dire qu'il y a à Toulon trop de stars, trop d'argent, trop de bidule, ils sont premiers. Tirons quelques enseignements d'eux, c'est la meilleure chose à faire avec cette équipe."

Vincent Etcheto, l'entraîneur des lignes arrière de l'UBB, ne s'y trompait pas, cité à l'issue du match par Sud Ouest: "Toulon est l'équipe qui nous a mis le plus en danger. Devant, ils ont les moyens de concasser tout le monde. Leur conquête est propre, ils sont très bons dans le jeu à une passe, efficaces dans les rucks avec Steffon Armitage mais ils ont aussi des joueurs pour porter le ballon et possèdent plusieurs formules à leur disposition derrière. Avec Jonny Wilkinson à l'ouverture, ils sont très classiques mais avec une charnière Fred Michalak - Matt Giteau, c'est une équipe plus excitante, dangereuse partout." A Toulouse comme à Clermont, on n'a pas attendu les premiers matches de la saison pour s'en convaincre, la lecture de son effectif « galactique » (Jenkins, Botha, Shaw, Armitage, Tillous-Borde, Wilkinson, Michalak, Giteau, Mermoz, Palisson, Bastareaud...) suffisant à en faire un candidat naturel au titre.

"Les gens disent : « c'est l'armada ». Mais on a moins d'internationaux que les autres équipes", refuse Laporte. Mais ce n'est pas le début de saison presque parfait (18 points pris sur 20 possibles avec trois déplacements en quatre matches) de son équipe qui pourrait contredire cette impression de superpuissance. "Aujourd'hui, Toulon est le favori du championnat, n'hésite pas à avancer Jean-Marc Lhermet, le directeur sportif de l'ASM interrogé par La Provence. Il est en tête du classement et reste sur quatre victoires en autant de journées. En outre, cette équipe sort d'une saison 2011-2012qui l'a gonflée à bloc (finales du Top 14 et du Challenge européen, ndlr). C'est le type même de parcours qui renforce la confiance au moment de se plonger dans un nouvel exercice." Loin de cette agitation, Laporte conclut : "On en perdra des matches." La vraie question est de savoir quand...

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "Plutôt positif"

    Des nouvelles de Fulgences Ouedraogo, après trois journées de Top 14. 

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...