Publié par Michael Balcaen le 8 septembre 2012 à 22h44

Toulon flambe sur le tard

Top 14

Michalak a participé au festival offensif de Toulon. (Maxppp)

Toulon flambe sur le tard

Une belle fête à Mayol ! Toulon a mis le temps mais il a fini par faire largement plier une Union Bègles-Bordeaux joueuse mais qui a commis trop de fautes en fin de match pour espérer exister. Le RCT a finalement inscrit cinq essais (42-12) et prend seul la tête du Top 14.

Et Mayol a fini par chanter... L'Union Bègles-Bordeaux voulait jouer et briller face à des Toulonnais objectivement plus forts. Les Girondins ont proposé du jeu, ils ont longtemps tenu tête aux Varois avant de logiquement céder face à la puissance de Mermoz, auteur d'un doublé, et consorts qui ont terminé en roue libre, inscrivant la bagatelle de cinq essais pour un bonus offensif qui n'est pas anodin puisqu'il offre la tête du classement du Top 14 aux hommes de Bernard Laporte, à l'issue de la 4e journée.

Mais avant ce feu d'artifice, il aura fallu batailler face à une UBB volontaire et qui prend les devants grâce à la botte d'Emmanuel Saubusse (3-0, 4e). Une entame intéressante qui est cependant mise à mal par une première erreur de Brana qui relâche un ballon dans ses 22m, cela profite à Smith qui vient marquer en coin avant que Wilkinson ne transforme (7-6, 18e). Les Toulonnais pensent être enfin lancés mais ils subissent un premier coup d'arrêt avec le KO d'un Wilkinson remplacé par Michalak (19e). Bordeaux-Bègles ne lâche rien comme l'affirme sur Canal+ Sport Vincent Etcheto: "On joue au large, on a failli marquer un super essai, on va essayer jusqu'au bout."

Mais vouloir produire du jeu ne se décrète pas ainsi. Et à vouloir trop en faire, l'UBB va multiplier les fautes. Michalak en profite et passe deux pénalités (24e et 28e). Les visiteurs vont surtout subir de plus en plus une pression dont le paroxysme est atteint en fin de premier acte. Suite à une pénalité plein axe, les entraîneurs demandent les 3 points, les joueurs optent pour la mêlée, Mayol exulte et voit les mêlées se succéder. Les pénalités aussi si bien que M. Berdos adresse un carton jaune au Roumain Florea (40e). Cette fois, Van Niekerk choisit pour la pénalité que Michalak ne passe pas... Un choix pour le moins douteux car il aurait sans doute mieux valu faire l'inverse.

Mermoz, premier doublé

Tant mieux pour des Aquitains qui restent envie et entrent même dans le bonus défensif grâce à une pénalité de Saubusse (13-9, 53e). Une réduction du score qui.... déchaîne les Toulonnais! La réaction est aussi subite que dévastatrice avec une contre-attaque limpide, lancée au pied par Giteau et bouclée par Armitage 20-9, 54e ! Le match s'emballe alors avec une pénalité de Saubusse (20-12, 57e) qui veut croire en l'exploit mais qui ne sait pas encore que Bordeaux ne reverra plus le ballon. Toulon appuie en effet sur l'accélérateur et suite à une superbe action initiée par une percée de Giteau, Mermoz signe l'essai du bonus et fête ainsi parfaitement ses débuts à Mayol (25-12, 60e).

Il n'y a plus qu'une équipe sur le terrain et l'UBB semble vaciller. En témoigne cette deuxième boulette de Brana qui cafouille un ballon ce qui permet à Mermoz de s'offrir un doublé (30-12, 65e). Le score enfle et Bastareaud, en force, écarte toute la défense avant de poser le ballon de l'autre côté de la ligne (37-12, 71e). Michalak transforme avant de mettre un point final aux débats d'une dernière pénalité (42-12, 74e). Toulon a fait le show et s'offre une première place du championnat qu'il ne partage plus avec le BO grâce au point de bonus offensif. Une bonne idée avant le prochain test à Montpellier.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Encore tout gagner"

    "Bénéficier d’une véritable intersaison, comme ça a été mon cas cet été pour la première fois depuis plusieurs...

  • "Plutôt positif"

    Des nouvelles de Fulgences Ouedraogo, après trois journées de Top 14. 

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...