Publié par Matthieu Abadie le 30 septembre 2012 à 19h27

Toulon, la défaite en souriant

Top 14

Fred Michalak, heureux de retrouver ses anciens coéquipiers. (Maxppp)

Toulon, la défaite en souriant

Ce qui devait être le choc de la 7e journée du Top 14, entre Toulouse et Toulon, a largement tourné à l'avantage du Stade Toulousain, facile vainqueur (32-9) d'un RC Toulon qui, s'il n'a pas complètement lâché le match, n'a clairement pas tout fait pour l'emporter. Un goût d'inachevé pour les amateurs de rugby.

"Ce n'est pas un coup d'arrêt, on savait ce qu'on était venu chercher ici ce soir." La déclaration d’Olivier Azam, entraîneur du RCT à l’issue de la rencontre, ne laisse guère place au doute: Toulon n’est pas ressorti traumatisé de sa lourde chute en terre toulousaine (9-32). Mais la question de ce qu’était "venu chercher" le club varois se pose tout de même.

On ne procède pas à autant de changements, spécialement face au champion de France en titre et dans un secteur aussi important que la mêlée, impunément. Cela s’est rapidement vu sur la pelouse du Stadium, où le pack toulousain a littéralement broyé son homologue toulonnais, au premier rang duquel un Xavier Chiocchi, pilier droit de 19 ans totalement dépassé. Si le staff toulonnais voulait que ses remplaçants touchent du doigt le très haut niveau, c’est réussi. Mais l’apprentissage aura été douloureux.

Toulon, dans son malheur mesuré, peut même s’estimer heureux, au regard du déroulement du match, d’avoir vu une pluie continuelle s’abattre sur les têtes des acteurs de ce choc qui n’en avait finalement que le nom, empêchant les hommes de Guy Novès de développer le jeu d’attaque dont ils sont si friands. Alors, bien sûr, il serait galvaudé de dire que Toulon a totalement laissé filer la rencontre. Sa défense farouche, en fin de match, pour empêcher le Stade d’inscrire un troisième essai synonyme de point de bonus offensif en atteste.

Sur le site officiel du RCT, l’essentiel semble d’ailleurs sauf, clamant que le club du président Boudjellal conserve la tête du classement. Une information en partie fausse, Clermont étant passé devant grâce à un meilleur goal-average. Mais certainement le meilleur moyen de dédramatiser, une semaine avant d’effectuer un nouveau déplacement périlleux à Aguiléra pour y affronter Biarritz. Pour y présenter quel visage ? Réponse dans six jours.

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "Surtout ne pas se disperser"

    "C’est une passe difficile pour Montpellier avec ces quatre défaites consécutives, toutes compétitions...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...