Publié par Sylvain Labbe le 26 novembre 2017 à 18h55

Toulouse refroidit le LOU

Top 14

Taiasina Tuifua et les Lyonnais, dominés par les Lyonnais, sont à l'arrêt depuis trois matches, et ce n'est peut-être pas fini avant des déplacements à Toulon et Montpellier.

Toulouse refroidit le LOU

Intraitable en défense, le Stade Toulousain inflige dimanche, à Gerland, une 3e défaite de rang à l’ex-leader lyonnais (9-17), dont le beau début de saison se conjugue bel et bien au passé. 

"Il y a des choses qui passent en Top 14 qui ne passent pas au niveau international." C’est tout sauf un scoop dont s’est fendu Jefferson Poirot, le pilier du XV de France et de l’UBB, pour expliquer samedi les limites des Bleus face au Japon (23-23). Le choc en clôture de la 11e journée du Top 14 entre Lyonnais et Toulousains en a apporté 24 heures plus tard la triste confirmation dans un choc et une affiche d’une toute petite facture.

A l’image d’une première période, où la fameuse pauvreté technique, que déplore Guy Novès chez ses joueurs, a limité les débats et le score à une seule pénalité transformée par Lionel Beauxis (3-0, 13e) après une entame de match à l’avantage des Rhodaniens. Même si le Stade, que sa composition d’équipe très consistante au coup d’envoi, avec les titularisations de Fickou, Huget, Maestri, Pointud, a trahi, cherche le « gros coup » dans la Capitale des Gaules. La défense lyonnaise, solidaire malgré la perte sans doute sur une sévère blessure de Virgile Bruni (22e), fait bonne garde pour contester cette très grosse séquence toulousaine, rare temps fort de ces quarante premières minutes conclues sur le plus petit avantage en faveur du LOU.

Lyon est à l’arrêt

L’équipe de Pierre Mignoni n’a pas concédé plus d’un essai de moyenne au Matmut Stadium de Gerland depuis le début de la saison. Mais la meilleure équipe du Top 14 dans ce domaine craque par deux fois dès la reprise. D’abord la double peine sur l’en-avant volontaire de Toby Arnold, qui empêche Toulouse de pointer en coin ; Lyon perd non seulement son ailier sur carton jaune, mais concède un inévitable essai de pénalité (3-7, 41e).

A quatorze contre quinze, Toulouse appuie son avantage grâce à Zack Holmes à la conclusion d’une nouvelle intense séquence (6-14, 46e). Sauf que le jeune pilier rentrant Dorian Aldegheri écope à son tour d’un carton jaune pour un plaquage à retardement sur baptiste Couilloud (54e). "On peut revenir", lance un Mignoni convaincu au micro de Canal+.  Beauxis, précis par deux fois face aux poteaux (55e, 61e), entretient cet espoir. Mais c’est la défense toulousaine qui va signer cette deuxième victoire à l’extérieur, en même temps que le déchet en touche avec un troisième ballon perdu des Lyonnais, qui n’ont pas cru bon de prendre les points (68e). Un LOU qui perd tout sur la pénalité transformée par Thomas Ramos (9-17, 77e). Et surtout enregistre un troisième revers de rang, le deuxième à domicile, après La Rochelle (*). L’euphorie est bien retombée entre Rhône et Saône.  
--------------------------------------------------------------
(*) Les Lyonnais ont encore rendez-vous en suivant à Toulon (12e J.) et à Montpellier (13e J.).  

Réagissez