Publié par la rubrique Rugby le 25 août 2012 à 22h10

Toulouse s'est fait peur

Top 14

Louis Picamoles a marqué l'essai du bonus offensif. (Maxppp)

Toulouse s'est fait peur

Mené jusqu'à 20 minutes de la fin par un surprenant promu montois, samedi lors de la 2e journée du Top 14, le Stade Toulousain a passé la vitesse supérieure pour s'assurer la victoire (37-22), et même le bonus offensif grâce à un quatrième essai marqué en fin de match. Bayonne a lui bien réagi en dominant le Stade Français (24-11), Castres a laissé filer un point à la dernière minute devant Grenoble (30-13) et Biarritz a confirmé, à Agen (25-19), sa bonne entame.

TOULOUSE - MONT-DE-MARSAN : 37-22
Consulter aussi: Le film du match

Encore une victoire laborieuse pour le Stade toulousain. Les Stadistes, qui avaient à coeur de se rassurer après le match contre Castres où ils s'étaient imposés de justesse (23-22), ont multiplié les approximations et ont subi les belles intentions d'une équipe montoise qu'il va falloir suivre avec attention pour la suite du championnat. Mais les champions de France ont assuré l'essentiel : une victoire bonifiée (37-22).

La rencontre a débuté sur les chapeaux de roues. C'est Duvallet pour Mont-de-Marsan qui ouvre le score à la 3e. Trois minutes plus tard, Poux inscrit le premier essai toulousain qui sera transformé par Mc Alister. A la 8e, les Montois réduisent l'écart (7-6). A la 13e, c'est Clerc qui fait la différence en inscrivant un nouvel essai, lui aussi transformé (14-6). Les Montois s'accrochent à l'image de Dublié qui s'envole derrière la ligne d'en-but et permet à son ouvreur de transformer l'essai (14-13). La fin de seconde mi-temps est un duel au pied entre Beauxis, qui a remplacé Mc Alister, et Duvallet en grande réussite. A la mi-temps, ce sont les Montois qui mènent au score (17-19).

Au retour des vestiaires, les intentions ne sont pas concrétisées et les équipes multiplient les erreurs. Après un drop heureux de Duvallet à la 53e qui offre aux Montois trois nouveaux points d'avance à la 53e, les Landais vont écoper de trois cartons jaunes succéssifs (64e, 76e, 79e) et ainsi permettre à Toulouse de déployer son jeu. Beauxis valide six points et transforme les essais de Lacombe (66e) et de Picamoles (75e). Sur la sirène, l'ouvreur stadiste conclut le match sur trois nouveaux points (37-22).

Prochains matches: Biarritz - Toulouse ; Mont-de-Marsan - Toulon

BAYONNE - STADE FRANCAIS: 24-11
Consulter aussi: Le film du match

Bayonne s'est racheté devant son public à Jean-Dauger. En battant le Stade Français (24-11), le club basque a fait oublier sa défaite à domicile en ouverture du championnat contre Clermont.

Les joueurs de l'Aviron mettent la main sur le ballon d'entrée de match et concrétisent grâce à leur buteur Jacques-Louis Potgieter (3-0, 4e). Les affaires parisiennes se compliquent quand Romain Frou est contraint de remplacer Stanley Wright, blessé (8e). Le pilier gauche subit la loi de Tialata à plusieurs reprises en mêlée. Malgré le drop égalisateur de Plisson (3-3, 10e), les Stadistes accumulent les fautes. Potgieter ne se fait pas prier pour aligner quatre pénalités et offrir 12 points d'avance aux siens à la pause (15-3).

Au retour des vestiaires, la réaction d'orgueil des Parisiens est immédiate. Servi par Vuidravuwalu, Sergio Parisse s'infiltre dans la défense adverse et marque le seul essai du match (41e). Les rentrées simultanées de Papé et Attoub redonnent du souffle à la mêlée parisienne. L'Aviron devient fébrile et voit son adversaire revenir à quatre points sur une pénalité de Porical (15-11, 50e). Le carton jaune récolté par LaValla (65e) va alors sonner la fin des espoirs parisiens tandis que Potgieter poursuit son sans-faute (21-11, 66e). Le Sud-Africain sort en fin de match au profit de Cédric Garcia qui clôt les débats sur une huitième pénalité pour le club basque (24-11, 80e).

Prochains matches: Castres - Bayonne ; Grenoble - Stade Français

AGEN - BIARRITZ: 19-25
Consulter aussi: Le film du match

Leader après la première journée, Biarritz a confirmé sa bonne forme estivale en allant s'imposer à Armandie face à Agen (19-25), samedi, dans le cadre de la deuxième journée du Top 14.

Ce succès, le BO le doit en grande partie à son buteur, Jean-Pascal Barraque, auteur d'un sans-faute au pied (18 points) pour capitaliser sur les fautes répétées d'Agen, notamment en mêlée. Car le SUA aura eu le ballon la majorité du temps, notamment en première période, mais aura manqué d'impact offensif. C'est au contraire sur sa première offensive que le BO va à l'essai, par son ailier Ngwenya (9e).

Entreprenants, les joueurs locaux ne sont pas récompensés de leurs efforts, l'essai de Fono étant refusé après arbitrage vidéo (54e). Dans la foulée, le jeune Bastien aplatit pourtant le seul essai agenais de la partie, ramenant le SUA dans le match (13-16). Mais un beau drop de Traille (59e) et la botte de Barraque entérinent la victoire basque.

Celle-ci porte le sceau de la confiance retrouvée pour le BO, autour d'une défense solide en ce début de saison. Pour Agen, le point de bonus défensif constitue une maigre consolation.

Prochains matches: Montpellier - Agen ; Biarritz - Toulouse

CASTRES - GRENOBLE: 30-13
Consulter aussi: Le film du match

Castres a bien réagi samedi après sa courte défaite contre Toulouse, en battant facilement le promu grenoblois (30-13) lors de cette 2e journée du Top 14. Seul bémol : le CO a perdu le point du bonus offensif dans les arrêts de jeu.

Castres prend très rapidement l'avantage dans cette partie grâce à son buteur patenté, Kockott (3-0, 1e). Mais peu à peu, les Isérois reviennent dans le match et égalisent par Darbo sur la ligne des 50 mètres (3-3, 12e). Dans cette rencontre décousue, priorité est donnée aux buteurs. Kockott redonne l'avantage à ses couleurs (6-3, 21e), mais Grenoble revient encore au score par Darbo, toujours des 50 mètres (6-6, 27e). Les dix dernières minutes de cette première période vont être fatales aux visiteurs. Kockott, encore lui, redonne un peu d'air à ses troupes (9-6, 32e) et Castres prend le large peu avant la pause grâce à un essai de pénalité (16-6, 37e).

Au retour des vestiaires, les Tarnais surprennent leurs adversaires d'emblée et prennent le large, suite à un essai de Bornman (23-6, 42e). Après un essai refusé à Andreu (58e), le CO s'assure de la victoire en inscrivant un nouvel essai de pénalité face à une défense grenobloise à la peine (30-6, 65e). En infériorité numérique après l'expulsion de Wannenburg (78e), les Tarnais se font surprendre dans les arrêts de jeu par un essai de Veyret (81e). Ils abandonnent du même coup leur point de bonus offensif. Au classement, Castres est provisoirement 4e et Grenoble 11e.

Prochains matches: Castres - Bayonne ; Grenoble - Stade Français

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "Surtout ne pas se disperser"

    "C’est une passe difficile pour Montpellier avec ces quatre défaites consécutives, toutes compétitions...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...