Publié le 27 juillet 2013 à 21h56

Amical: Oyonnax s'offre Clermont !

Ce n'était peut-être qu'un premier match de préparation pour les Clermontois, mais la défaite (23-14) concédée ce samedi, à Millau, dans le cadre du Challenge Armand-Vaquerin, par l'équipe de Vern Cotter, vice-championne d'Europe, face à Oyonnax, champion de Pro D2, promu cette saison en Top 14, fait plutôt tâche. 

Les Auvergnats, qui s'alignaient avec une équipe remaniée (Rougerie, Fofana, Nalaga ou Zirakashvili pointaient en tribunes) et emmenée par un charnière inédite, composée de Gavin Hume et Thierry Lacrampe, peuvent bien avoir repris le chemin de l'entraînement tardivement, ce revers face à l'équipe de Christophe Urios ne souffre d'aucune contestation possible. Et s'il reste anecdotique, la performance constitue assurément un formidable encouragement pour les joueurs de l'Ain et la confirmation que ces derniers sont dans le vrai. A l'image de cette première période, au terme de laquelle l'USO, face à un adversaire en manque de rythme et de repères dans le jeu, réduit à 14 après le carton jaune du jeune ailier fidjien de l'ASM, Uanakoro Tawalo, se permettait de mener de vingt points (20-0) à la pause grâce à des essais de pénalité et de l'une des recrues de l'intersaison, l'ailier Jeff Coux, bien servi sur un jeu au pied juste avant le retour aux vestiaires. Parfaitement réglée, la botte de l'international argentin Benjamín Urdapilleta, qui terminera la rencontre crédité de 13 points, faisait le reste. 

On guettait la réaction clermontoise à la reprise. Vern Cotter mobilisait son banc avec notamment les entrées en jeu de James, Pierre ou Vermeulen, qui permettait de réduire l'écart grâce à l'essai de Regan King. Mais les Jaunards, malgré une ligne de trois-quarts de tout premier ordre (Byrne - Buttin, Stanley, King, Sivivatu - James, Parra) et un seconde essai, signé Morgan Parra avant la sirène, restaient en échec. Oyonnax annonçait la couleur ! Top 14 : Les matches amicaux

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Ça n’a pas de prix"

    "Du stade de France à l’accueil que Toulon nous a réservés, on n’est pas vraiment descendu de notre nuage."

  • "Les critiques sont normales"

    "C’est tristement la même histoire avec ces tournées d’été."

  • "Les premiers déçus"

    On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à...