Publié le 9 janvier 2018 à 20h20

Clermont: La réponse d'Azéma à Provale sur Ezeala

En s'interrogeant sur l'opportunité, et finalement le risque pris par l'ASM Clermont Auvergne, de faire jouer dimanche en tant que titulaire le jeune ailier Samuel Ezeala son premier match de Top 14 à seulement 18 ans - l'Espoir avait fêté sa majorité en décembre - et avec pour issue le K.-O. spectaculaire que l'on sait, Provale, le syndicat des joueurs professionnels, interpelle Franck Azéma, le coach d'Ezeala, et son staff. La réponse du Directeur sportif clermontois n'a pas tardé...  "Je suis très surpris de lire le communiqué de Provale et les propos qui y sonttenus", indique d'emblée le coach qui a pris soin de joindre lui-même Robins Tchale-Watchou, le président du syndicat, qui lui aurait signifié que "les propos tenus avaient été déformés". Pour Azéma, "Provale ne connaît pas le travail que fait Sam et la place qu'il a dans notre groupe depuis plusieurs mois. Depuis la saison dernière, il s'entraîne avec le groupe professionnel, il n'a pas débarqué comme ça du centre de formation du jour au lendemain pour jouer une rencontre de Top 14. Nous attendions qu'il ait 18 ans pour le faire débuter, comme la règle nous y autorise, mais ses premières feuilles de match étaient prévues, anticipées. De nombreux jeunes joueurs comme Dorian ici et de nombreux autres dans le Top 14 ont 18 ans. Il n'a pas joué parce qu'il est jeune, mais parce qu'il est bon et sa très bonne première période le prouve comme je suis certain que l'avenir le montrera. (...) Je n'ai pas fait jouer Sam par défaut, mais pour les compétences qu'il a et qu'il est capable d'apporter à l'équipe dans le court et le moyen terme", conclut le technicien forcément soucieux, au regard de la gravité du sujet et de l'émotion suscitée, de faire valoir le bien-fondé de sa décision.  

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS