Publié le 15 avril 2018 à 11h30

La Rochelle-Gourdon: "Un peu plus le feu aux fesses" (vidéo)

Avec seulement 2 victoires en 7 matches depuis février, le Stade Rochelais reste malgré tout en lice pour une nouvelle qualification en phase finale du Top 14, à seulement un point de Pau, sixième et dernier qualifié, qui a trébuché samedi, à domicile, face à Agen. Un faux pas dont les Maritimes doivent profiter ce dimanche, dans un stade Marcel-Deflandre une nouvelle fois à guichets fermés (12h30), face à un autre adversaire direct, le Castres Olympique, dans le cadre de la 24e journée du Top 14. Un rendez-vous pour lequel Patrice Collazo et son staff a procédé à pas moins de 11 changements avec notamment les retours des internationaux Dany Priso, Uini Atonio et Geofrey Doumayrou.  "S’ils (les Castrais) s’imposent ici dimanche, ça sentira le roussi pour nous. C’est un match très important. Pour eux. Mais surtout pour nous", reconnaît volontiers Kevin Gourdon, cité par sport24.lefigaro.fr. On a un peu moins de confort. L’année dernière, on avait beaucoup d’avance et on avait su assez tôt qu’on était qualifié. Cette saison, on a en plus disputé la grande coupe d’Europe et on y a laissé énormément d’énergie. Sans oublier la grande déception de notre élimination. Ça nous change donc par rapport à l’an dernier. Mais on reste concentré. On sait qu’on n’est toujours pas qualifié et qu’il va falloir se la peler. On sait ce qu’il nous reste à faire. Et pas vraiment le droit à l’erreur. On veut aller le plus loin possible mais, c’est vrai, on a un peu plus le feu aux fesses", convient le troisième ligne international, 

<script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Réagissez

L'actu rugby en bref

RSS