Publié le 9 mars 2012 à 12h45

XV de France: Rougerie et l'école buissonnière

Libérés un jour et demi par Philippe Saint-André en début de semaine après le match nul face à l'Irlande (17-17), les joueurs de l'équipe de France, au coeur de ces quatre semaines non-stop de Tournoi, ont particulièrement goûté de pouvoir rentrer dans leurs foyers. A l'image d'Aurélien Rougerie tout à sa joie de profiter de ses trois enfants: "Elle nous a fait le plus grand bien, à recharger les accus avec femme et enfants, du coup, on ne les a même pas mis à l'école. On les a fait sécher l'école, ce sera bien la première et la dernière fois. Mais ça a fait réellement du bien de passer quelques moments en famille, même si ça a été court, c'était bien..."

Réagissez

Les blogs des joueurs

  • "Le plus grand danger..."

    Le plus grand danger, qui nous guette, c’est de ne plus avoir la niaque, cette agressivité,  cette envie et...

  • "L'effectif pour encaisser"

    "Cette blessure, c’est dur, surtout pour François (Trinh-Duc). Il était en pleine forme en ce moment, il...

  • "Le travail va payer"

    C’est vrai que le début de saison est un peu mitigé, mais il y a des choses positives, qui prouvent qu’on a cette...